Comment faire une bonne newsletter en 2017

Comment avoir une bonne newsletter en 2017

Avoir une bonne newsletter reste indispensable en 2017, si nous souhaitons être actif sur le web, si nous souhaitions attirer de nouveaux clients, si nous souhaitons fidéliser nos contacts.
Mais les règles de gestion et de composition ont bien changé. Nous ne réalisons plus un programme d’emailing comme nous le faisions, il y a 3 ans par exemple.
Les 3 principaux changements à prendre en compte sont :
– les filtrages de plus en plus forts et donc entre autres une gestion des abonnés irréprochables ainsi qu’une bonne composition du message.
– l’utilisation des smartphones et donc un message adapté au confort de lecture
– la concurrence des réseaux sociaux et donc un choix stratégique des contenus à proposer.

Avoir une bonne newsletter qui passe à travers les filtres anti-spam

Cela peut par évident et bête à dire mais envoyer une newsletter qui sera filtrée par les différents anti-spam et qui n’arrivera pas à destination, aura peu de chances d’être efficace
Il faut donc bien gérer notre réputation d’émetteur et composer un message adéquat.

Comment ne pas être considéré comme spammeur

Avoir des abonnés opt-in

Le premier principe basique est de bien respecter le souhait des internautes à recevoir ou non nos newsletters.
Envoyer nos emailing à des personnes qui n’ont pas exprimé la volonté de justement lire nos newsletters s’avérera très dangereux et très improductifs.
Toute personne peut à la réception d’un email, déclarer avoir reçu un spam, peut déplacer le message dans les courriers indésirables, peut aller sur des sites spécialisés pour nous déclarer comme spammeur et cela aura comme conséquences d’impacter notre réputation et influera la bonne réception de nos prochains envois.
Il faut donc collecter correctement et légalement nos abonnés Il existe des principes simples à mettre en place pour gérer cette partie. A lire notre article : « Comment bien gérer les nouveaux abonnés à sa newsletter via son site »

Bien gérer ses abonnés afin d'avoir une bonne newsletter

Nettoyer régulièrement sa base d’abonnés

Un autre principe consiste à surveiller constamment la qualité de sa base d’envoi. Ce principe est surtout fort en BtoB. Un particulier change rarement d’adresses emails alors qu’un professionnel peut être amené à changer d’employeurs et donc d’adresses emails.
Envoyer des newsletters sur des adresses emails qui ne fonctionnent plus est dangereux.
Un fournisseur d’adresses emails (Gmail, Yahoo, Orange, Free, etc) va toujours essayer de faire suivre un email vers ses comptes, vers ses abonnés mais si nous envoyons justement sur des adresses emails qui n’existent pas, cela va entraîner chez eux des demandes de ressources supplémentaires, du travail qu’ils ne devraient pas fournir, qu’ils ne vont pas apprécier faire, donc ils vont en retour nous sanctionner.
Dès que nous envoyons une newsletter, nous devons tout de suite regarder les emails faux identifiés et les supprimer de notre base (ou les corriger si nous pouvons).

Utiliser des principes authentification

Nous devons aussi utiliser des principes d’authentification. Pour améliorer la délivrabilité de vos campagnes emailing, la mise en place de SPF, DKIM et DMARC est nécessaire.
Envoyer un email en usurpant l’identité de l’émetteur peut être facilement mis en place. Pour éviter que des spammeurs des auteurs de phishing utilisent nos emails d’envois et impactent notre réputation, nous devons mettre en place les protocoles précédemment cités.

A lire pour approfondir ces points : Mieux comprendre les principes de filtrages email

filtrages email pour une newsletter

Composer un bonne newsletter avec du bon contenu technique

Il existe différents principes et logiciels anti spam mais nous pouvons tout de même établir des règles de base sur la composition du message qui fonctionneront partout.

Ecrire un message au format multipart

Le format technique le plus adapté pour réaliser une newsletter est le HTML. Il est accepté par les logiciels de messagerie et permet de rendre attractif le contenu. Le format texte brut est aussi un format accepté mais qui par contre ne permet pas de mettre en valeur nos arguments. Mais pour faire du bon travail, nous allons devoir utiliser les 2 formats en même temps. Nous composerons notre code html et le proposerons également au format texte brut. Les plates formes d’emailing le permettent facilement mais il ne faut pas oublier de cocher cette option.

La bonne utilisation des images pour une bonne newsletter

Illustrer notre propos avec de belles images, avec des visuels attractifs est conseillé pour avoir une bonne newsletter mais attention à son utilisation. Une image n’est pas forcément téléchargée automatiquement. Elle peut être bloquée et ne pas s’afficher. Il ne faut pas tout miser sur elles. Le texte doit être prioritaire et bien travaillé. Les images doivent accompagner notre littérature. Un ratio 70% texte – 30% image.
De plus, les images doivent être au bon format technique, doivent être peu lourdes, doivent être à la bonne taille, doivent avoir le champ « Alt » renseigné.

Ne pas utiliser de spammords dans sa newsletter

Il existe des familles de filtres anti-spam. Certains fonctionnent en analysant le contenu rédactionnel et les mots utilisés. Ces filtres ont analysé les habitudes des spammeurs, ont étudié leurs usages du vocabulaire et ont établi des dictionnaires de mots largement usités, ce sont les spamwords.
Si nous employons ces termes, nous risquons donc de placer notre newsletter dans les courriers indésirables.
Pour connaître ces spamwords et éviter donc de les utiliser, certaines solutions d’emailing les ont identifiés. Sur ce site, nous les avons présentés : Spamwords : les mots à éviter dans un emailing

spamwords newsletter emailing

.

Ne pas proposer trop de liens cliquables dans sa newsletter

L’intérêt d’une newsletter est de pouvoir convaincre nos abonnés de cliquer sur des liens et d’aller voir sur notre site, notre blog ou autre support afin de pouvoir au final les avoir comme clients. Il est donc nécessaire de proposer des liens cliquables mais pas trop. Les logiciels anti spam n’aiment pas trop la surabondance de liens, de codes avec la mention href.
10 liens à l’intérieur de sa news est un bon volume.

Avoir une bonne newsletter pouvant être lue sur tous les supports de lecture

Si notre message arrive à passer à travers les filtres anti-spam et arrive bien dans le bon répertoire de nos abonnés, nous avons alors gagné la première bataille mais pas encore toutes. Il faut qu’ensuite le message et son contenu puissent être lu par tout le monde

Avoir une bonne newsletter qui s’affiche correctement chez tout le monde

Pour arriver à ce que notre message emailing s’affiche correctement sur un ordinateur, sur un smartphone, sur une tablette, il n’existe pas 36 manières. Il faut composer notre newsletter avec du responsiv design. Il faut que notre message puisse s’adapter automatiquement en fonction du support de lecture utilisé.
Par contre, l’erreur serait de penser que cela suffise.
Aujourd’hui un email peut être lu sur un smartphone avec une appli Gmail par exemple mais aussi une autre appli. Il peut être lu sur un ordi avec Thunderbird ou Outlook ou bien en allant sur la page du fournisseur comme par exemple Orange.fr. Et tous ses différents outils ne fonctionnent pas de la même manière, ils n’ont pas tous les mêmes règles d’interprétation du code html. Un message s’affichant très bien en réception chez un abonné utilisant hotmail.com peut devenir du Picasso avec le logiciel Outlook.
Il faut donc faire très attention et construire un message avec des règles de codages bien spécifiques.
Nous avons déjà évoqué de façon plus détaille ce point, donc à lire : Comment créer le code html de sa newsletter

 

Comment créer le code html de sa newsletter

Avoir une bonne newsletter qui intéresse nos abonnés

Notre message emailing arrive à destination et s’affiche correctement pour tous nos abonnés. Ce n’est pas mal du tout mais imaginez qu’après tous ces efforts, nos abonnés ne lisent pas nos textes, ne cliquent pas sur nos Call to Action. Tout se travail pour rien ! Il est donc nécessaire de proposer de l’information, du contenu qui concernent nos abonnés/

Proposer à nos abonnés du contenu pertinent

Nous organisons les différents publics en 2 grandes familles :
– BtoC
– BtoB
L’attente en une newsletter de ces 2 typologies de public n’est pas la même.
Le grand public s’abonne à des newsletters afin de recevoir en avant-première des bonnes affaires commerciales. Donc à nous de diffuser nos bonnes promotions et de les réserver à nos abonnés.
Les professionnels s’abonnent pour recevoir des newsletters qui donnent des bonnes informations liées à leurs activités professionnelles. Ils veillent sur leurs domaines de compétences. Il est donc bon de proposer des contenus qui comblent leurs soifs de connaissances.
Nous vous conseillons la lecture de notre autre article : L’importance du contenu dans une newsletter
l'importance du contenu dans une newsletter

Intégrer la newsletter dans la globalité de sa communication digitale

Aujourd’hui en 2017, nous pouvons communiquer sur internet de différentes manières via différents supports. Il serait donc intelligent de bien combiner ses différents outils.
Gérer un blog et être sur les réseaux sociaux doivent être également travaillés. Nous allons produire du Content Marketing afin d’attirer de nouveaux lecteurs vers nous. Nous allons gérer une communauté grâce au réseau social adapté à notre public. Et entre les 2 nous allons envoyer une bonne newsletter ou des bonnes newsletters afin de convaincre et transformer tout ce lectorat.
Publions des appâts sur notre blog, partageons-les et faisons les partager sur les réseaux et transformons concrètement tout cela grâce à une bonne newsletter.

Pour aller encore plus dans le détail de ce dernier point évoqué, nous vous conseillons la lecture de notre livre blanc, disponible sur un autre de nos sites internet : Etre sur Internet pour être contacté, 5 étapes pour nous rapporter des clients.

 

PME-Digitale 5 étapes pour qu'internet nous rapporte des clients

Suivre une formation pour avoir une bonne newsletter

Vous souhaitez en savoir plus sur les principes présentés ici et suivre une formation, laissez-nous vos coordonnées.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom

Votre société (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Précisions




L'email et l'emailing en 2017

L’email et l’emailing en 2017

Tous les ans, le SNCD publie 2 études sur l’email et l’emailing.
Une sur l’email en BtoB et l’autre donc en BtoC.
Ces données viennent juste d’être rendues publiques, voici ce qu’il faut en retenir.

L’email et l’emailing en 2017 en BtoB

Les différents chiffres et informations ne sont pas très différentes de l’année dernière. L’email reste majeur comme outil du digital pour les professionnels.
Utiles au quotidien, il est toujours le support de communication préféré des professionnels, car ils le considèrent moins intrusif, à la différence du retargeting, de la publicité dans les vidéos et des SMS publicitaires.

Les professionnels sondés chiffrent le nombre d’emails reçus par jour à 49 dont 13 emails publicitaires.

L’ordinateur reste malgré tout fidèle à l’ordinateur pour lire les emails même si la lecture sur smartphone progresse significativement. Il est obligatoire de penser Responsiv Design si on veut optimiser ses campagnes emails.
En fonction des plages horaires, le support de lecture n’est pas le même. Donc là encore une fois, bien connaitre les habitudes de nos lecteurs nous aident à mieux travailler notre support et notre contenu.

Un professionnel ouvre un email pour avant tout s’informer. La newsletter avec un contenu informatif est lue et ouverte. La deuxième raison consiste à faire de la veille concurrentielle, de surveiller ce que font les concurrents, donc là aussi de s’informer. En BtoB le Content Marketing est aussi à travailler pour sa newsletter.

Ce qui favorise justement la bonne ouverture du message est surtout lié à la connaissance de l’expéditeur et à la confiance que nous lui accordons. Donc les éléments d’identification (nom de l’expéditeur, email de l’expéditeur) doivent être bien pensés et choisis.

Après réception, ouverture et lecture, les abonnés vont avant tout sur le site de l’émetteur, à 61%. Bien loin devant une connexion sur les réseaux qui se fait à 20%.

La conclusion de cette étude est malgré tout un peu toujours la même. Pour réussir sa campagne email et l’emailing en BTOB, il faut
– bien connaitre ses abonnés, avoir une base qualifiée et un message adapté
– personnaliser ses messages pour qu’ils soient pertinents
– choisir le bon moment et la bonne fréquence d’envoi

L’email et l’emailing en 2017 en BtoC

La première information de cette étude nous informe qu’un internaute particulier possède en moyenne 2,2 adresses email.
Ces internautes sont à 81% abonnés à une newsletter, et ils s’abonnent en moyenne à 6,4 newsletters.

Comme en BtOB, la meilleure méthode pour interagir avec les marques restent l’échange d’emails, la newsletter. 76% des répondants affirment acheter en ligne après avoir reçu une newsletter et 75% affirment se rendre en boutique après avoir eu une information dans une newsletter.
Personnellement ces chiffres m’étonnent, non pas que je doute de l’efficacité des newsletters, bien au contraire, mais je trouve ces chiffres très élevés, très haut. Et vous qu’en pensez-vous ?

Les données sur le profil des abonnés en fonction de leurs intérêts aux newsletters est très instructif.
Déjà 35% des abonnés se déclarent enthousiastes au principe de recevoir des newsletters.
Ces personnes ont 38 ans d’âge moyen, ils utilisent à 81% des appareils mobiles, ils passent 4,5 heures par jour sur internet, ils achètent en ligne pour 96% d’entre eux et utilisent également les réseaux sociaux pour 96% d’entre eux.

Ces données principales des 2 études sur l’email et l’emailing sont reprises dans 2 infographies.

l'email et l'emailing en btob

L'email et l'emailing en btoc

Pour accéder à la présentation de ces études par le SNCD




tout savoir Emailing

Tout savoir sur l’emailing : ce qu’il a été dit pendant l’été

Afin de continuer à tout savoir sur l’emailing, nous allons, dans cet article, vous faire un récapitulatif des informations qui sont parues pendant cet été sur le sujet.

A travers 3 études, nous vous résumons ce qu’il faut savoir avant d’attaquer vos propres campagnes d’emailing.

Tout savoir sur l’emailing : le baromètre de la délivrabilité selon Return Path

Atteindre correctement la boite de réception de nos contacts, doit être aujourd’hui la première préoccupation d’une personne souhaitant bien utiliser l’email.
Ils faut donc constamment surveiller nos résultats, nos statistiques mais il faut aussi connaître les chiffres constatés par les spécialistes, donc la baromètre de la délivrabilité.
Return Path est aujourd’hui un spécialiste reconnu et ses données régulières sont attendues, lues et étudiées.
Et ils viennent de rendre public leurs statistiques sur le début de cette année 2017.

Le taux global dans le monde de placement des emails dans la boîte de réception est de 80%. Cela représente une augmentation d’1% par rapport à la période précédente.
Les marketeurs français ont eux connu une légère baisse par rapport à la période précédente, passant de 84% à 82%.

Tout savoir sur l'emailing -la-delivrabilite

Ce taux de placement dans les boîtes de réception différent en fonction du secteur professionnel de nos abonnés.
Les principes de filtrages ne sont pas les mêmes chez des professionnels des médias que chez ceux de la mode par exemple.

Voici donc un tableau comparatif établi par Return Path.

Tout-savoir-sur-l-emailing-delivrabilite-par-metiers

Si vous souhaitez télécharger l’étude c’est par ici

L’innovation dans l’emailing dans les 10 prochaines années

Tel est le titre d’une étude réalisé par Morar Consulting pour la plate forme Mailjet.
Comment l’email devrait évoluer pour rester un des outils majeurs de la communication digitale ?
Et sa position majeure devait perdurer 82% des consommateurs français considère l’email comme le canal qui sera le plus utilisé sur les 10 prochaines années, suivi de Facebook et des services de messagerie privée comme WhatsApp.

force-tranquille-de-l'email

Dans les innovations attendues par les internautes pour l’email marketing, la première est liée au fait de pouvoir acheter directement dans l’email sans passer par le site ou l’appli, et ce qui est apprécié dans les mails est la navigation simple dans le contenu.

innovation-emailing

Tout-savoir-sur-l-emailing-innovations

Pour récupérer l’étude, c’est possible par ici

Tout savoir sur l’emailing : Pour Adobe l’email décroit mais reste toujours incontournable

Pour la troisième année, Adobe a réalisé une enquête réalisée auprès de 3 000 professionnels en Europe sur l’utilisation de l’email.
Cette étude aborde aussi bien la perception qu’ont les salariés français de l’utilisation de l’email dans leur travail que sur la perception qu’ils ont des emails marketing.
Ce qu’il est intéressant de retenir, est que l’email reste le moyen de contact préféré des consommateurs quand il s’agit des marques et de très loin devant les réseaux sociaux.

email-moyen-de-contact-préféré

Au niveau du contenu des newsletters, les sondés aimeraient avoir plus d’informations que de contenus promotionnels.

Tout savoir sur l'emailing les attentes

Ce qui fait passer à l’acte d’achat est en premier lieu, l’envoi de divers avantages et réductions. L’affichage des images pose problème et est mal perçu.
La trop grande fréquence de réception est le premier critère de désapprobation d’un email marketing.

Et comme pour les précédents, si vous souhaitez en savoir plus sur cette étude c’est par ici

La newsletter : un instrument d’influence inégalable

Tel est le titre d’un article publié sur le site internet Influencia.

« Les lettres d’informations se portent bien. Merci pour elles ! … pour lire la suite  »

Formez-vous pour tout connaitre sur l’emailing

Ce qu’il reste de ces 3 présentations est que l’emailing reste un outil de communication qui n’est pas mort, loin de là mais qu’il faut savoir maîtriser pour atteindre ses objectifs.
Donc si vous souhaitez acquérir et maîtriser les bonnes pratiques, une formation serait peut-être utile … non ?




gérer ses abonnés à sa newsletter

Comment bien gérer les nouveaux abonnés à sa newsletter via son site

Avoir de nouveaux abonnés à sa newsletter est forcément une pratique qu’il faut mettre en place et optimiser.
Il existe différentes techniques pour collecter de nouvelles adresses emails (jeux concours, téléchargement livres blancs, etc.), mais la plus performante reste le formulaire en ligne sur son propre support web, site et/ou blog.
Mais bien entendu, afin de récupérer des emails, il est bon de maîtriser les bonnes pratiques.

Avoir un formulaire d’abonnement sur votre site

Le premier support de votre communication web est votre site Internet. Sur celui-ci, vous devez proposer simplement aux lecteurs de s’abonner à votre newsletter. Vous devez proposer ces incitatifs à différents endroits du site. Le mieux est déjà de le proposer dans le header et dans le footer.

Si vous avez des slides, faites en une totalement dédiée à la newsletter.
Si vous avez une barre latérale avec des widgets, proposez en un avec le formulaire d’abonnement.

Bien utiliser les pop-up

Les pops up avaient un temps disparu de la toile à cause des bloqueurs de pop-up, ils reviennent à la mode, à condition de bien les paramétrer et qu’ils ne soient pas trop intrusif, par exemple limiter le nombre d’affichage en fonction des adresses IP. Un autre principe est de le faire apparaître au bout de quelques secondes de présence sur le site.
Le placement du pop-up est également primordial. S’il apparaît et prend la place du texte que le lecteur est en train de lire, cela ne fonctionnera pas, le lecteur sera incommodé. Par contre s’il vient en complément du texte lu, il pourra impacter.
En résumé, faire apparaître avec un effet visuel, le pop-up au bout de 7 secondes en bas à droite de la page lue.

Proposer de visionner des exemples de newsletters déjà envoyées

Les internautes s’abonnent aux newsletters si ces dernières apportent un contenu, une information pertinente et utile. Pour que le futur abonné soit persuadé que notre newsletter réponde positivement à ces principes, donnez à lire les derniers numéros envoyés.
En lisant des anciens numéros, la personne sera persuadée qu’elle fait bien de s’abonner pour recevoir les prochains numéros.
Donc, le formulaire de collecte de nouveaux abonnés à sa newsletter, proposera un lien vers une bibliothèque de newsletters.

Quelles informations demandées aux nouveaux abonnés à sa newsletter ?

Une règle simple, plus nous demanderons des renseignements, plus les internautes seront réticents à nous les donner et donc à s’abonner.
Il faut dans cette phase se limiter à demander juste son adresse email.
Par contre, bien connaitre ses abonnés est essentiel pour personnaliser le contenu de nos newsletters. Cette connaissance pourra se faire au fur et à mesure de nos envois, en fonction de la réactivité des abonnés.
Et une fois nos contacts bien fidélisés, bien habitués à recevoir nos newsletters, nous pouvons proposer un questionnaire de satisfaction sur nos emailings, accompagné d’un petit questionnaire qui nous permettra de mieux connaitre les abonnés à sa newsletter.

Gérer le double optin afin d’être sûr de la qualités des emails des nouveaux abonnés à sa newsletter

Lorsque nous proposons un formulaire d’abonnement à notre newsletter, il est nécessaire d’être sûr de la qualité des adresses emails saisies.
Il faut être sûr que c’est bien le propriétaire de l’adresse email saisie qui demande à être abonné, et il faut être sûr que l’adresse saisie fonctionne bien, qu’il n’y a pas eu d’erreur de saisi.
Pour cela, il faut mettre en place un système qui envoie une demande de confirmation par email.
C’est ce qu’on appelle le double optin.
Le futur abonné saisit son email – il le valide – il reçoit un email de notre part qui lui demande de confirmer son abonnement en cliquant sur un lien – une fois cliqué l’abonnement est effectif.

Quitte à relancer ultérieurement les personnes n’ayant pas confirmé en cliquant sur le lien proposé.

Mettre en place le principe du Meca

Lors de ce processus, il est bon également de mettre en place la pratique du Meca, acronyme de « Mise en carnet d’adresse »,
Inciter nos abonnés à enregistrer dans leurs carnets d’adresses, l’email que nous allons utiliser pour envoyer notre newsletter facilitera la bonne distribution de celle-ci.
Et cela est encore plus performant si nous insistons bien au moment de l’abonnement.
Pour le double optin, lorsque nous envoyons notre email de demande confirmation, il est alors bon de sensibiliser ce nouvel abonné au fait de rajouter dans son carnet d’adresse associé à son logiciel de messagerie, notre adresse mail.
Nous pouvons par exemple dire : Pour être sûr de recevoir correctement les prochains numéros de notre newsletter, nous vous invitions à enregistrer l’adresse email suivante newlsetter@monsite,com ans de votre carnet d’adresse. Vous recevrez alors correctement tous nos numéros et cela évitera de la retrouver filtrée dans vos courriers indésirables.
(nous avons présenté en détail suer ce site le principe du Méca : Utiliser le MECA pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter)

Vous pouvez également vous abonner à la newsletter de notre structure.

bien gérer ses abonnés à sa newsletter




créer un email marketing comme un pro

Créer un email marketing comme un pro

Nous l’avons déjà dit ici et nous le répétons, créer un email marketing de qualité est obligatoire si nous souhaitons augmenter notre impact marketing.

Mais le fairer professionnellement nécessite compétences. Nous avons déjà évoqué plusieurs points à maîtriser. Une infographie reprend les différents points à travailler et optimiser afin de réyussir ses campagnes email marketing.

Comment créer un email marketing comme un pro

Un des éléments majeurs pour la bonne réussite de nos campagnes est la bonne rédaction de nos objets

Comment écrire des objets efficaces ?

Promettre quelque chose d’intéressant
Apprenez à partir des experts en la matière
Rédiger un objet court et simple
Utiliser des chiffres et statistiques
Utiliser un point d’exclamation
Attiser la curiosité
Utiliser des mots « forts » (verbes d’action,…)
Tester différents types d’objets
Soyer sur d’engendrer des intérêts précis et évidents
Poser une questions
Utiliser la géolocalisation pour personnaliser les objets
Exprimer correctement la personnalité de votre entreprise
Mettre en avant des erreurs souvent commises par les consommateurs
Utiliser la personnalisation
Montrer de l’urgence
Faites en sorte que le destinataire se sente « spécial » et unique
Utiliser les émojis

Comment obtenir le plus d’engagement possible une fois votre email marketing ouvert ?

– Placer un Call To Action (CTA ou lien incitant au clic) assez rapidement dans le haut du message afin d’éviter à devoir scroller pour y accéder.
– Le message doit être optimisé pour une bonne lecture sur smartphone, sinon votre message sera mis de coté et non lu.
– Bien utiliser le pré-header, bien combiné avec l’objet, il augmentera nos chances que notre message soit bien ouvert, lu et cliqué.

Quel est le meilleur moment pour envoyer son email marketing ?

24% des emails sont ouverts après la première heure de réception.
9,52% des emails sont ouverts dans les deux heures qui suivent la réception.
6,33% des les 3 heures qui suivent
4,8% dans les 4 heures
0.63% dans les 24 heures
L’heure d’envoi est donc primordiale pour créer un email marketing.
Envoyer un email entre 16h et 18h aux 30-50 ans, pendant la semaine est par exemple une mauvaise idée, car à ce moment cette population est plutôt dans les transports que devant son écran

38,7% des emails sont envoyés entre 6 heures du matin et midi, 25,8% des messages sont envoyés entre midi et 6 heure du soir, et 29,6% des emails sont envoyés entre 6 heures du soir et minuit.
Il est bon d’envoyer vos emailings en début d’après-midi afin d’éviter de le faire au même moment que tout le monde.

Les jours où les taux d’ouverture emailing sont les plus élevés sont le mardi et le jeudi. Le meilleur CTR est souvent obtenu le vendredi.
Par contre, il est évident que c’est notre cible qui détermine le bon moment. A vous de determiner en fonction des habitudes de vos abonnés de déterminer le bon moment pour les solliciter.

Les meilleurs pratiques afin d’éviter d’être mis de coté par les filtres anti spam

– Respecter vos abonnés en Opposants toujours un lien de désabonnement simple et efficace.
– Ne pas utiliser d’objets trompeurs
– Evitez les spamwords
– Ne pas achetez de bases d’adresses emails
– Demandez à vos abonnés de vous enregistrer dans vos carnets d’adresses (voir notre article Utiliser le MECA pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter)

Quelques Statistiques à connaître sur l’email marketing

– Sur l’ensemble des emails envoyés, 215,3 billions par jour, seulement 22% des emails sont des messages que les internautes ont choisi de recevoir et 4% des emails sont du spam.
– 67% des internautes utilisent un support mobile comme principal pour prendre connaissance de leurs emails reçus.
– 46% des internautes se désabonnent des emails car ils en reçoivent trop
– 70% des professionnels du marketing estiment que créer un email marketing est le meilleur moyen d’améliorer son ROI
(là aussi en complément, nous vous suggérons la lecture d’un autre de nos articles : 37 statistiques email marketing à connaître).

les regles pour créer un email marketing efficace




Formation Newsletter à Venir

Formation Newsletter à Venir

Outre mes propres interventions Formation Newsletter, j’interviens dans différents centres de formation pour dispenser des programmes de formation.
Un exemple …

Formation newsletter chez EMI CFD

Le centre EMI CFD L’école des métiers de l’information, est un centre dans lequel j’interviens pour dispenser un programme sur 3 jours.
Des sessions sont régulièrement proposées tout au long de l’année.

L’école des métiers de l’information à Paris est l’un des principaux acteurs de la formation professionnelle dans les domaines du journalisme, de l’édition, du graphisme, de la photo, de la vidéo et du multimédia.
Le centre se trouve dans le 20ème arrondissement de Paris, rue des Prairies.

Formation Newsletter chez EMI CFD

Le programme de la formation newsletter

La formation se déroule donc sur 3 jours, divisée en 2 grandes parties : la théorie et la pratique.

La théorie permet d’acquérir toutes les bases, tous les principes afin de connaitre comment doit être abordée la newsletter et l’emailing aujourd’hui. La pratique permet de créer concrètement une newsletter.

Présentation de l’emailing

En introduction, un petit rappel historique de l’utilisation de l’email permet de comprendre les avantages toujours bien présents d’utiliser l’emailing et d’envoyer une newsletter.
Via la présentation de différents modèles de newsletters, les stagiaires peuvent identifier ce que pourrait être leur propre message.
Intégrer correctement sa newsletter dans la globalité de sa stratégie digitale est bien entendu étudier.

Bien constituer sa base d’abonné

La législation régissant cet outil de communication est présentée.
Et par conséquences, les différents moyens afin de récupérer des adresses emails et de constituer sa base d’abonnés de manière optimale sont étudiés.

Optimiser la présentation et le contenu de sa newsletter

La partie suivante du cours est consacrée au message en lui-même. Comment faire afin que celui-ci passe à travers les filtres anti-spam, s’affiche correctement sur tous les lecteurs de messagerie (smartphone y compris) et enfin réussisse à intéresser et convaincre le lecteur.

Choisir comment et quand envoyer sa newsletter

La bonne fréquence d’envoi, le bon jour et la bonne heure d’envoi sont également des éléments à maîtriser.

Analyser et comprendre les résultats d’impact de sa newsletter

Taux d’ouvertures, taux de clics, taux de réactivités, etc., sont expliqués. Un chapitre est également consacré aux principes de la délivrabilité et comment nous pouvons l’optimiser.

La pratique : conception de newsletters

La deuxième partie de la formation est dédié à la création complète de newsletters. Sous forme d’exercises, il est demandé aux stagiaires de penser, concevoir et réaliser des messages emailing.
Ces mises en pratique se font avec les outils du moment, des plates-formes de conception de campagne emailing.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce programme, laissez-nous vos coordonnées :

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom

Votre société (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Précisions

 

Nos autres programmes de formation emailing & newsletter.




optimiser la délivrabilité de sa newsletter-emailing

Utiliser le MECA pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter

Etre sûr que nos abonnés reçoivent bien notre newsletter pour chaque numéro doit être notre objectif principal. Il existe différents principes à maîtriser afin d’améliorer la qualité de nos envois. Un est d’utiliser le MECA pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter.

Mais qu’est que le MECA ?

Meca est l’acronyme de Mise En Carnet d’Adresse. Cette pratique a pour but d’inciter les abonnés à notre newsletter d’enregistrer notre adresse email dans leur carnet d’adresses. En procédant de cette manière, le logiciel de gestion d’email en réception comprendra que nous souhaitons bien communiquer par email avec ce correspondant, et donc facilitera la bonne réception de ses messages.
Notre travail va donc consister à convaincre nos abonnés de bien mémoriser notre adresse email.

Mettre en place le MECA pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter lors de la phase d’abonnement

Inciter nos abonnés à enregistrer dans leurs carnets d’adresses, l’email que nous allons utiliser pour envoyer notre newsletter facilitera la bonne distribution de celle-ci.
Et cela est plus performant si nous insistons bien au moment de l’abonnement, au moment où le futur abonné nous laisse son email via le formulaire que nous aurons placé sur notre support web.
Pour être sur de la qualité de l’email saisi, il est fortement conseillé d’utiliser le double optin :
– L’abonné saisit son email
– Un email lui est automatiquement envoyé afin qu’il confirme son abonnement en cliquant sur un lien présent dans le message.
– Il est alors abonné à nos prochaines newsletters

Lors de ce processus, nous devons donc inciter nos abonnés à enregistrer notre adresse email dans leur carnet d’adresses.
Nous pouvons par exemple dire dans le mail envoyé : Pour être sûr de recevoir correctement les prochains numéros de notre newsletter, nous vous invitions à enregistrer l’adresse email suivante newlsetter@monsite.com dans votre carnet d’adresses. Vous recevrez alors correctement tous nos numéros et cela évitera de la retrouver filtrée dans vos courriers indésirables.
Et de manière à bien insister, nous pouvons une fois qu’il a cliqué sur ce lien présent dans notre email, lui afficher un message de confirmation dans lequel nous mentionnerons également un incitatif au Meca.

double optin et meca pour optimiser la délivrabilité de sa newsletter

Mentionner le Meca également dans les newsletters

Le meilleur endroit pour le Meca est lors de l’abonnement tel que nous l’avons expliqué précédemment. Mais nous pouvons le répéter régulièrement, en début de chaque numéro de newsletter : « pensez à enregistrer newsletter@monsite.com dans votre carnet d’adresses. »
L’entête d’une newsletter doit comprendre différents éléments fonctionnels : le préheader, le lien de visualisation, mais donc également une formulation d’incitation au Meca.

Un exemple de Méca dans une newsletter :
formation-newsletter-meca

Faire un emailing spécial

Tout comme il est bon de réaliser un emailing spécial auprès des inactifs, il est bon et conseillé de mettre en place un emailing totalement dédié à l’incitation au Meca. Nous réalisons un message dont le contenu sera totalement orienté Méca afin encore une fois, optimiser la délivrabilité de sa newsletter.

Cette pratique est très efficace mais peu utilisée. Éduquons nos abonnés à la mettre en place.

Et si souhaitez voir ce point et d’autres afin d’optimiser la délivrabilité de sa newsletter dans le cadre d’une formation :

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom

Votre société (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Précisions

"Oui, je souhaite être contacté afin d'avoir plus d'informations sur les formations proposées"




Formation Mailchimp sendinblue mailjet newsletter

Formation Mailchimp ou autre éditeur de newsletters

Créer techniquement le message de sa newsletter est la partie de l’emailing qui demande le plus de compétences techniques. Sauf si on utilise un éditeur de newsletters.
Une formation Mailchimp ou autre éditeur de newsletters peut être suffisante pour pouvoir initier le modèle de sa newsletter et pouvoir ensuite la mettre à jour aisément, rapidement et sans coût supplémentaire.

Présentation des éditeurs de newsletters

Nous avons présenté dans un article précédent Comment créer le code html de sa newsletter ? et nous avons affirmé que la 3ème méthode présentée était celle à privilégier, c’est-à-dire utiliser un éditeur de création de newsletters dédié.
Mailchimp est la solution d’emailing qui est considérée comme pionnière dans ce domaine. Et elle toujours très bien considérée aujourd’hui.
Solution américaine, son interface est en anglais mais depuis septembre 2016, sa base de connaissances, son mode d’emploi est en français.

Initialement, il nous est demandé de déterminer une structure générale de notre newsletter

creation newsletter mailchimp

Ensuite nous disposons de différents blocs que nous pouvons choisir en fonction de la typologie de l’information que nous souhaitons diffuser.

creation newsletter emailing mailchimp

Nous sélectionnons un de ces blocs, nous le faisons glisser dans notre modèle, à l’endroit ou nous souhaitons qu’il apparaisse :

editeur creation newsletter emailing mailchimp Sendinblue

Nous pouvons ensuite paramétrer, donner des instructions de mise en forme (choisir la couleur, la taille, les polices, etc.) à ces éléments.

formation creation newsletter mailchimp

Les différents éléments que nous pouvons insérer nous sont donc imposé par l’outil. Nous ne pouvons pas
personnaliser à outrance mais nous pouvons créer un message qui sera optimisé. Il pourra être codé de manière à passer à travers les filtres anti spam (à condition bien entendue de mettre en pratique les autres principes techniques) et surtout, le message final sera lu correctement sur tous les outils de réception d’un email (webmail, logiciel, application mobile).

Des solutions alternatives à Mailchimp

Mailchimp n’est donc pas la seule solution d’emailing proposant ce genre d’outil. Il existe même des plates-formes uniquement dédiées à la création du message comme EDM Designer.
Mais une de nos solutions alternatives préférées est Sendinblue.

Formation Mailchimp Sendiblue

Solution française, elle offre des services très similaires à ceux de Mailchimp, avec des offres tarifaires plus modérées.

Formation Sendinblue
Donc elle fonctionne sur le même principe, nous choisissons un type d’éléments que nous plaçons dans le corps de notre newsletter, et que nous paramétrons ensuite à nos couleurs.
Mailjet est une autre solution, là aussi française, qui présente à peu près les mêmes services.

Besoin d’une formation Mailchimp ou autre éditeur de newsletters

Vous souhaitez avoir une formation afin d’être ensuite autonome dans la gestion de nos newsletters en utilisant un éditeur de newsletter (Mailchimp, Sendinblue, Mailjet, etc.), laissez-nous vos coordonnées ci-dessous.

La formation que nous proposons inclue également une formation théorique sur l’emailing. Quels sont les éléments indispensables à connaître afin d’optimiser sa stratégie de gestion de newsletter, de la collecte des adresses email jusqu’à l’envoi en analysant et comprenant les différents résultats statistiques.

En fonction de vos besoins concrets, nous pouvons l’organiser sur 2 ou 3 jours.
Nous pouvons nous déplacer dans vos locaux (enfin si ceux-ci ne se trouvent pas au pole Nord). Nous disposons d’un numéro d’organisme de formation. il est donc possible de faire prendre en charge les frais de formation par votre OPCA – Organisme Paritaire Collecteur Agréé.
Nous dispensons également ces programmes dans différents centres de formation.

Laissez-nous vos coordonnées afin de voir au mieux avec vous ce qu’il est possible de mettre en place comme formation Mailchimp ou Sendinblue ou autres.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom

Votre société (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Précisions

"Oui, je souhaite être contacté afin d'avoir plus d'informations sur les formations proposées"




Comment créer le code html de sa newsletter

Comment créer le code html de sa newsletter

Un emailing doit être préparé au format multipart, c’est-à-dire à la fois en HTML et en texte brut. Mais comment créer le code html de sa newsletter sans coder, sans connaitre le langage HTML ? Ceci n’est forcément à la portée de tout le monde et peut être un frein à la mise ne place d’une stratégie de newsletter, qui est pourtant bien plus efficace qu’une présence sur les réseaux sociaux.
En ayant toujours en tête que le code HTML dédié pour une newsletter est particulier. Faire du code qui soit bien interprété par les logiciels anti spam et qui en plus soit comprit par les différents outils de lecture de mails (webmails, logiciels, applications) n’est pas chose facile. Donc il est bon de mettre en pratique les bonnes méthodes.

Comment créer le code HTML de sa newsletter : différentes méthodes de travail

Nous estimons qu’il existe 3 manières de créer et de tenir à jour sa newsletter présentée par ordre de difficulté (la 3ème étant donc la plus simple)

Faire coder par un expert

C’est la méthode la plus simple pour éviter de devoir mettre le nez dans la programmation. Mais du coup qui sera la plus onéreuse. Et vous devrez pour chaque numéro à envoyer, passer par votre prestataire. Un processus de relation devra être mis en place, un planning de travail devra être respecté. Vous préparez les textes, les images, les liens que vous transmettez à votre expert.
Bien entendu un modèle de newsletter aura été initié au préalable et vous devrez le respecter pour chaque nouveau numéro.

Avoir un modèle et le mettre à jour

Cette méthode nécessite toujours de faire appel à un prestataire afin d’avoir un modèle de newsletter bien travaillé initialement.
Le professionnel crée donc le message zéro, vous communique le code et vous pouvez ensuite changer, grâce un éditeur de site web WYSIWYG, les 3 éléments qui varient d’un numéro à l’autre : les textes, les images, les liens URL.
Différents éditeurs existent mais nous conseillons Expression Web 4, qui a l’avantage d’être gratuit et moins compliqué à comprendre que Dreamweaver par exemple.

Utiliser des outils de création de newsletters dédiés

Cette méthode peut être considérée comme la plus simple, la plus autonome, la moins onéreuse mais la moins créative.
Les solutions d’emailing proposent sur leurs plates-formes des éditeurs de newsletter intuitifs. Ils fonctionnent sur le principe de Drag and drop. Différentes fonctions (un texte, un texte avec une image, un bouton call to action, etc) sont prédéfinies. Vous les sélectionnez, les placer à l’endroit voulu dans la newsletter et les paramétrer à votre image, à vos couleurs.
La personnalisation dépendra des propositions de fonctions, vous ne pourrez peut-être pas « customiser » le message tel que vous le souhaitez. Mais vous pourrez être totalement autonome pour un moindre coût car le tarif d’utilisation de ces outils est inclus dans la prestation d’envoi.
Autre avantage et non des moindres, ces outils sont conçus de manière à optimiser votre newsletter. Elle sera plus facilement acceptée par les logiciels antispam et lus correctement sur les différents supports de lecture.
(d’autres articles sur ce blog en relation avec ce sujet Comment créer le code html de sa newsletter : Création de newsletters).
Nous vous conseillons également la lecture de notre autre article : Formation Mailchimp ou autre éditeur de newsletters.
Une formation de 2 jours par exemple peut être utile pour la prise en main de ce type d’outil. Laissez-nous vos coordonnées pour une étude de cette possibilité.

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom

Votre société (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Précisions

"Oui, je souhaite être contacté afin d'avoir plus d'informations sur les formations proposées"




chiffres du routage email 2016

Les chiffres du routage email 2016

Les chiffres du routage email 2016 sont parus.
Le SNCD Syndicat National de la Communication Directe publie tous les ans des chiffres sur le routage des emails marketing.
Combien de mails ont été envoyées sur l’année civile précédente ?

Ce chiffrage est basé sur le recueil de données chiffrées déclaratives des prestataires interrogés sur leur chiffre d’affaires, le volume d’emails routés vers la France et le nombre de clients concernés. Sont exclus de cette étude les routages internationaux issus des filiales européennes.
Pour l’année 2016, 22 sociétés membres du Sncd, qui représentent les plus importants prestataires de routage d’emailing français, ont participé à l’étude : 1000mercis, A7 Emailing, Cabestan, ContactLab, Dolist, Edatis, Ediware, Emailstrategie, idMailing, Inxmail, Iroquois, Mailissimo, Mapp, Message Business, Mindbaz, Odyssey Messaging, Rapidmail, Sarbacane, Selligent, Sendinblue, SmartFocus et Splio.

Donc les solutions comme Mailchimp, Campaign Monitor, etc, bien utilisées en France, ne font pas partie de ce panel.
Toutefois, ces chiffres établis de cette manière depuis plus de 10 ans, donnent une bonne idée de la réalité du marché.

Ce qu’il faut retenir des chiffres du routage email 2016

Le Sncd estime l’activité de l’ensemble des routeurs membres du Sncd pour 2016 à :
– Volume : 131 milliards d’emails routés (+1,55% par rapport à 2015)
– CA : 105 millions d’euros (+14,13% par rapport à 2015)
– Nombre de clients : 26 795 (+19,14% par rapport à 2015)

Les chiffres du routage email 2016
Le volume global a augmenté par rapport à l’année précédente mais n’a pas retrouvé son niveau de 2013.

« Le routage d’emails, en France, est un canal de communication de confiance ancré dans le quotidien des internautes. L’étude donne à voir une progression du nombre d’émetteurs toujours plus matures dans leurs pratiques et leurs compréhensions des enjeux de la délivrabilité technique et marketing des messages. La croissance du chiffre d’affaires est portée par des fonctionnalités de ciblage et de personnalisation plébiscitées par les émetteurs. »

Deux nouvelles statistiques ont été déterminé lors de cette nouvelle étude : le calcul du
taux moyen d’ouverture des emails et du taux moyen de clic.
En 2016, le taux moyen d’ouvreurs (destinataires ayant ouvert en téléchargeant les images ou en cliquant dans l’emailing) est de 18,65%. Le taux moyen de cliqueurs (destinataires ayant cliqué sur au moins un lien contenu dans l’emailing) est quant à lui de 6,41%.

taux-moyens-ouvreurs

Ces chiffres sont à garder en mémoire et comparer lorsque nous envoyons nos propres campagnes emailing.
Ils peuvent également être comparés à Les performances de l’email marketing en 2015 (en attendant d’avoir les nouvelles)




statistiques email marketing

37 statistiques email marketing à connaître

L’email marketing est un des leviers marketing les plus performants. Pour comprendre son impact, une infographie présente 37 statistiques email marketing à connaître.

Connaître les statistiques email marketing

L’infographie ci-dessous, réalisée à partir de chiffres condensés par Campaign Monitor, une solution d’emailing, vous en dit plus sur l’email marketing au travers de 37 statistiques.

  1. – Les emails transactionnels génèrent 8 fois plus d’ouvertures et de clics que tout autre type d’emails, et peuvent générer 6 fois plus de revenus.
  2. – 53% des emails sont ouverts via un smartphone.
  3. – 23% des internautes ayant ouverts un email via un smartphone, ouvre le message à nouveau plus tard.
  4. – L’email marketing est utilisé par 82% des entreprises BtoB et BtoC.
  5. – Les emails personnalisés ont un taux de clic supérieur de 14% et génèrent 10% de conversions supplémentaires.
  6. – 95% des entreprises utilisant l’email marketing en tirent des bénéfices.
  7. – L’email marketing est 40 fois plus efficace pour acquérir de nouveaux clients que Facebook ou Twitter
  8. – L’email personnalisé offre des taux de transactions 6 fois plus élevés.
  9. – l’email marketing a un ROI de 3800 %
  10. – Un message est 5x plus susceptible d’être vu via un email que via Facebook.
  11. – Les taux d’ouverture sont plus importants lorsque les compagnies envoient 2 emails par mois.
  12. – 92% des adultes utilisent l’email, 61% l’utilisent tous les jours.
  13. – 75% des comptes Gmail lisent leurs emails via leurs mobiles.
  14. – L’email marketing est le levier qui génèrent le plus de conversions, devant les moteurs de recherche et les réseaux sociaux.
  15. – Les marketeurs ont constaté 760% d’augmentation de revenus en utilisant des campagnes segmentées
  16. – Les employés passent 13 heures de travail par semaine à lire leur boîte de réception (en moyenne)
  17. – Les abonnés email sont 3 fois plus susceptibles de partager un contenu via les médias sociaux que les visiteurs provenant d’autres sources
  18. – Le ROI de l’email marketing était de 28,5%, comparativement à 7% pour l’email direct.
  19. – 50% des spécialistes du marketing avaient prévu en 2015 une augmentation des dépenses de leur entreprise pour l’email marketing.
  20. – Seulement 39% des commerçants en ligne envoient des recommandations personnalisées par email
  21. – Les marketers B2C utilisant l’automatisation ont vu leurs taux de conversion augmenté de 50%
  22. – Insérer un bouton Call-to-Action au lieu d’un lien texte permet d’améliorer le taux de conversion de plus de 28%.
  23. – 74% des spécialistes du marketing affirment que la personnalisation ciblée augmente l’engagement des clients
  24. – 57% des abonnés passent 10 à 60 minutes dans la semaine à lire leurs emails marketing
  25. – 83% des professionnels en btob utilisent l’email dans leur stratégie de Content Marketing
  26. -Les spécialistes du marketing voient une augmentation moyenne de 20% des ventes lorsqu’ils utilisent des éléments personnalisées
  27. – 53% des spécialistes du marketing affirment que la communication personnalisée avec les clients existants entraîne un impact modéré à important sur les revenus.
  28. -Les emails automatisés affichent en moyenne 70,5% de taux d’ouverture plus élevés et 152% de taux de clics plus élevés que les messages commerciaux habituels
  29. – Les emails trigger a correspondu à 30% des recettes en 2014
  30. -L’email marketing personnalisé génère un taux d’ouverture plus élevé de 29% plus élevé et un taux de clics unique plus fort de 41%
  31. – 56% des entreprises utilisent actuellement un fournisseur de marketing par email et sont 75% ou plus susceptibles d’être des acheteurs de logiciels d’automatisation d’email marketing au cours de la prochaine année.
  32. – 81% des acheteurs en ligne qui reçoivent des emails liées à leurs habitudes d’achats antérieures étaient au moins un peu susceptibles de faire un nouvel achat suite à la réception d’un email ciblé
  33. – 72% des internautes préfèrent recevoir des emails marketing, alors que 17% préfèrent les réseaux sociaux
  34. – Le nombre de nouveaux utilisateurs d’internet augmentent de 10% par an, alors que le nombre d’utilisateurs de smartphones augmentent de plus de 20% par an
  35. – 4,24% des visiteurs issus des campagnes emails achètent un produit ensuite, alors qu’en comparaison 2,49% provenant des moteurs de recherche et 0,59% des réseaux sociaux le font.
  36. 90% des abonnés email reçoivent le message alors que 2% des fans facebook le voient dans leurs timelines.
  37. Le nombre de compte email dans le monde augmentent de 4,3 billion par an.

Voici l’infographie : 37 statistiques email marketing à connaître

37 statistiques email marketing a connaître




l'importance du contenu dans une newsletter

L’importance du contenu dans une newsletter

Le contenu est aujourd’hui la base de toute bonne stratégie webmarketing, donc soigner le contenu dans une newsletter est également important.
Une infographie réalisée par la société Histoire d’Adresses présente des résultats issus de ses différentes campagnes emailing.

Le contenu dans une newsletter : Contenu promotionnel ou Content Marketing

L’infographie présente les différents résultats statistiques d’une campagne emailing en fonction de la typologie du contenu : Email classique (mécanique classique avec envoi d’un email produit commercial) face un email avec du content marketing (mécanique avec gestion d’envoi de contenus d’abord et ensuite proposition commerciale.)
– Taux d’ouverture : 16% pour un email classique, 25% pour un email avec du contenu marketing
– Taux de clics : 0,6% pour un email classique, 1,5% pour un email avec du contenu marketing
– Réactivité : 4% contre 6%

« Le content marketing permet dans un premier temps de travailler l’attachement à la marque avec des communications de notoriété, d’information et de téléchargement de contenus. »

« Dans un second temps, le content marketing accélère la transformation des prospects avec des communications commerciales et push d’offres. »

D’autres données sur l’emailing de prospection en BtoB

– 42% des emails sont ouverts dans l’heure qui suite le routage, 55% dans les 2 heures.
– 34,5% des ouvertures se font à partir d’un terminal mobile
– la taille de l’objet de l’email est en moyenne composée de 66 caractères
– Le taux d’ouverture est multiplié par 1,25 entre 45 et 60 caractères

contenu-dans-une-newsletter

Source : Histoire d’adresse (Emailing classique versus Emailing avec content)




emails de prospection

L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016

En complément de son étude sur l’attitude des particuliers face à l’email marketing, le SNCD publie également une étude sur l’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016.

L’objectif de cette étude est d’identifier et de comprendre le comportement des professionnels face à la réception d’un e-mailing de prospection en BtoB.

Quelques données issues de l’étude

Combien d’emails de prospection recevez-vous chaque jour sur votre messagerie professionnelle ?

On constate une baisse des volumes de messages réceptionnés avec une moyenne de 43 emails dont
10 publicitaires.

Quel est le support de lecture utilisé pour lire ses emails ?

En BtoB, l’ordinateur reste le lecteur privilégié pour consulter et lire ses emails.
La connexion à partir de la tablette tactile baisse sensiblement.

Quel est le moment de la journée pour consulter ses emails pros ?

Ce qui peut paraître être une évidence est confirmé, les heures de la journée de travail c’est-à-dire entre 9h et 19h sont les moments les plus utilisés pour consulter sa messagerie pro en btob sur un ordinateur, alors que les moments en dehors de cette tranche horaire, une lecture sur un support mobile est plus utilisée.

Quelles sont les raisons qui incitent à ouvrir des emails publicitaires reçus en BtoB ?

La raison première reste toujours la même : S’informer. Dans le monde pro, nous lisons un email commercial dans le but d’apprendre quelque chose utile à notre travail.
Une newsletter doit donc proposer des contenus informatifs et pertinents pour intéresser un lectorat professionnel.
Pour donner confiance au lecteur à ouvrir et à lire un email commercial, il est important que l’expéditeur soit bien identifié et connu.
L’objet du message est également un critère très important pour donner envie de lire le contenu total du message.

Que font les pros lors de la réception d’emails de prospection ?

– 55% vont sur le site internet de l’expéditeur
– 23% remplissent un formulaire de contact
– 20% demandent un devis
– 14% vont sur les réseaux sociaux de l’annonceur

et autre donnée
41% des répondants ont déjà acheté un produit ou un service après réception d’un email publicitaire à titre professionnel.

Quelques conseils afin d’optimiser ses campagnes emails de prospection en BtoB

– Prévoir une ligne objet explicite sur le produit et le bénéfice utilisateur ainsi qu’un texte en haut de message pour une compréhension immédiate de l’offre.
– Tester l’objet, le taux de délivrabilité et les heures de diffusion
– Développer des messages et des Créas HTML visant une « délivrabilité » optimum et prévoir un bon équilibre texte / images – Personnaliser l’objet.
– Systématiser les Créas en Responsive design pour les supports multi-devices (et penser à la prévisualisation de l’ensemble des messages)
– Penser à la cohérence visuelle et graphique entre l’email, le formulaire, le site (landing page), les réseaux sociaux.
– S’engager dans une démarche de qualité : le ciblage des campagnes, la gestion des hard bounces et des désinscriptions, le tracking des campagnes
– Respecter la déontologie (obligations légales) et jouer la transparence (l’identité de la Marque)

Lire le Communiqué de presse dans sa globalité : 5ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoB – L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016

infographie_ema_btob_2016




Email Marketing Attitude BtoC

Retour sur l’étude annuelle EMA – Email Marketing Attitude BtoC

Tous les ans le SNCD dévoile les chiffres de son étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC.

La présentation de l’étude a été faite durant la dernière édition du Paris Retail Week. Vous pouvez visionner ce moment à la fin de cet article.

Email Marketing Attitude BtoC

L’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC, menée pour la dixième année en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email.
Cette étude est menée tous les ans par un membre différent du syndicat SNCD. Cette année, elle a été réalisée par NP6, auprès des abonnés newsletters de partenaires NP6 de renom tels que Canal Plus, L’Express ou Easyvoyage.

L’email reste un outil majeur de prospection et de fidélisation

52 % des répondants placent l’email dans leur top 5 des supports les plus incitatifs à la visite d’un
site web et 33 % à la visite d’un magasin.

L’email est lu à tout moment de la journée

73 % consultent leurs emails dès le réveil, 81 % au coucher, 79 % devant la télévision et 48 % pendant les repas.

L’email est lu avec différents supports

– 68 % des internautes utilisent 3 supports ou plus pour se connecter à Internet.
– 48 % utilisent à la fois l’ordinateur personnel, le smartphone et la tablette.
– 80 % de ceux qui utilisent un ordinateur personnel pour se connecter à internet utilisent également un smartphone.
– 3 % des répondants disposent d’une montre connectée et 79 % d’entre eux l’utilisent
cependant pour consulter leurs emails.
– Un internaute sur deux préférant désormais consulter ses emails sur un support mobile (smartphone, tablette ou montre connectée).

Un internaute possède plusieurs adresses emails

– Les répondants disposent de 2,3 boîtes email personnelles.
– 94 % des répondants consultent leur boîte principale au moins une fois par jour et 59 % font de même avec leur boîte secondaire.
– Les trois principales utilisations de la boîte mail principale sont la gestion de la correspondance personnelle (93 %), les services administratifs (74 %) et les achats ou ventes privées (72 %).

L’email est un levier très important

– 87 % des internautes déclarent acheter suite à la réception d’un email commercial
– 95 % déclarent conserver le mail dans leur boîte de réception s’il suscite leur intérêt
– 82 % se rendent en magasin.

Autres chiffres

– 50 % consultent leur dossier de courrier indésirable
– 72 % considèrent qu’un email envoyé suite à leur navigation sur un site internet est intrusif,
– 34 % ont déjà fait un achat sur un site après s’être désabonné des communications de celui-ci
– 57 % ont déjà utilisé le bouton « ceci est un SPAM ».

Télécharger le communiqué du SNCD.

infographie-etude-ema




filtrages email pour une newsletter

Mieux comprendre les principes de filtrages email

Depuis la création du spam, des principes de filtrages email différents ont été mis en place.
Les Fournisseurs d’accès à Internet ont eux même créé leurs propres principes de filtrages, qui du coup peuvent différent.
Cabestan publie une infographie reprenant ces différents systèmes de filtrage en fonction des différents FAI français ou américains.

Les principes de filtrages email en fonction des FAI

Les principes de filtrages email mis en place sont dépendants du spam. Ce dernier, depuis sa création, a évolué, a pris différents aspects. Donc en réaction, les principes de filtrages se sont adaptés.
Dans son infographe, Cabestan distingue 5 grands moments :
3 mai 1978 : Invention du spam
2003 : filtrage basé sur le contenu des emails
2007 : analyses avancées du contenu et de l’expéditeur
2009 : analyse complexe basée sur la réputation et l’historique
Aujourd’hui : Décryptage des comportements et réputation

Des éléments de filtrage à connaitre et à surveiller

– Les boucles de rétroaction : procédé technique permettant à un expéditeur d’email d’être informé lorsqu’un destinataire déclenche une plainte spam.
– Le désabonnement automatique : Bouton présent dans la page du webmail ou FAI pour que l’utilisateur se désabonne de votre newsletter sans cliquer sur le lien de désabonnement
– Le filtrage sur l’IP : En fonction de la réputation de votre IP, les FAI et webmails peuvent vous bloquer.
– Le filtrage sur le domaine : la réputation de votre domaine d’envoi est également surveillée par les FAI et les webmails
– Le filtrage sur le contenu : analyse du contenu de l’email qui sera bloqué s’il y a présence de liens blacklistés
– Le filtrage comportemental : si un certain nombre d’emails venant du même expéditeur ne sont plus ouverts, alors le FAI ou webmail peut mettre en spam les prochaines communications.
– Le service postmaster : service mis à disposition par les FAI/webmails pour analyser votre réputation (IP, domaines)

Donc en fonction de ces principes, que font les FAI et Webmails

Les FAI et webmails et leurs politiques de filtrage

– Orange, SFR, La Poste, Gmail, Outlook.com, Yahoo gèrent des boucles de rétroaction, pas Free?
– SFR, La Poste, Gmail, Outlook.com gèrent le désabonnement automatique, pas Orange, pas Free, pas Yahoo.
– Tout le monde prend en compte la réputation des IP.
– Orange, SFR, Free, Gmail et Yahoo gèrent le filtrage sur le domaine, pas La Poste et pas Outlook.com
– Orange, SFR, Free, Gmail, Outlook.com et Yahoo gèrent le filtrage sur le contenu
– Gmail, Outlook.com et Yahoo gèrent le filtrage sur le comportement, pas Orange, pas SFR, pas La Poste, pas Free
– Tout le monde prend en compte le filtrage sur le service Postmaster

(le filtrage sur le contenu prend en considération un nombre importants de critères, ils sont présentés dans mon ouvrage toujours à dispositions aux éditions ENI : E-mailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing)

Les principes du filtrages email




performances de l’email marketing en 2015

Les performances de l’email marketing en 2015

Ces chiffres sont attendus tous les ans : les performances de l’email marketing en 2015 par Experian Marketing Services.
Experian, expert mondial de la qualité des données, de la connaissance clients et du marketing cross-canal, publie tous les résultats statistiques condensés des campagnes emailing de ces clients.

En fonction des secteurs d’activités de ces entreprises, ces données sont un véritable baromètre des taux d’ouvertures, taux de clics, etc des campagnes emailing.

Les performances de l’email marketing en 2015 d’après Experian Marketing Services

Dans son rapport, Experian donne les chiffres de la France mais également de l’Espagne et de l’Allemagne.
Dans ce billet, nous évoquerons seulement les chiffres de la France.
Rappel, ces données dont donc issues des campagnes emailing effectuées par les clients d’Experian.
Les données utilisées pour la constitution de cette étude sont issues de campagnes de fidélisation sur au moins 200 destinataires, effectuées par plus de 1300 grands comptes clients utilisateurs des applications d’envoi d’emails d’Experian Marketing Servicesng Services, sur un nombre d’envois correspondant à plus de 18 milliards d’emails.

Taux moyen d’emails non aboutis

Les non aboutis ou NPAI sont les emails qui lors d’une campagne emailing sont reconnus comme bounce, comme ne pouvant aboutir ou n’existant pas.

En France, en 2015, ce taux est de 3.36%, ce qui est bien supérieur au 1,92% en Espagne ou 2,29% en Allemangne.
Le taux de 5% est souvent donné comme plafond pour considérer qu’une base de données est saine.
Mais rappelons et insistons sur ce point, il faut régulièrement nettoyer sa base et ne plus envoyer sur une base email non qualifiée.

Ces taux peuvent avoir de gros écarts en fonction du secteur d’activité :

taux-moyen-npai-emailing

Taux moyen d’ouvreurs et d’ouvertures

Les taux moyens d’ouvreurs en France sont de 22,03% et les taux moyen d’ouvertures sont de 38.11%.
Souvenons-nous que ces chiffres correspondent à des campagnes de fidélisation et non de conquête.
Là aussi des variations assez fortes peuvent exister en fonction des secteurs d’activité.

taux-moyen-ouvreurs-emailing

Taux moyen de cliqueurs et de clics

Les taux moyens de clics en France sur 2015 sont de 5,18% et les taux moyen de cliqueurs sont de 3,23%.
On observe des variations importantes de taux de clics ou cliqueurs d’un secteur à l’autre.

taux-moyen-clics-emailing

Taux moyens de réactivité

De manière générale, les taux de réactivité sont en baisse en 2015. Ils sont de 14,25%.

taux-moyen-reactivite-emailing

Taux moyen de désabonnement

Les taux observés de désabonnement sont stables par rapport à l’année précédent : 0.15%

taux-moyen-desabonnement-emailing

Synthèse

Les performances de l’email marketing en 2015

Ces chiffes sur les performances de l’email marketing en 2015 sont donc détaillés dans le rapport d’Experian et sont également accompagnés de conseils et d’analyses de différentes personnes.

Pour le télécharger : Sortie du livre blanc « Email Marketing & Expérience Utilisateur »

– Cette étude est expliquée en vidéo :

– Et enfin une synthèse en Infographie
infographie-benchmark2016




enquête sur l'emailing

Participez à l’enquête sur l’emailing en France

Tous les ans le SNCD Syndicat National de la Communication Directe, publie les résultats d’une enquête sur l’emailing en France.
Mais afin de pouvoir publier ces résultats, il est nécessaire de récupérer les données. Logique.
L’enquête, conçue en collaboration du groupe NP6, est en ligne et vous pouvez y participer.

Le contenu de cette enquête

L’étude EMA – E-mail Marketing Attitude 2016 questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email.

Au programme des points étudiés : nouveaux supports de lecture, importance de la personnalisation, relation à la marque, lien entre email et décision d’achat…

Et vous, comment lisez-vous vos emails ? A quelle fréquence ? Plutôt en semaine ? Le weekend ? Dites-nous tout !

Les résultats de cette enquête

Les résultats de cette enquête seront dévoilés en septembre 2016.
Et il est possible de gagner une montre connectée …

Participez à l’enquête sur l’emailing en France, en allant ici

 





chiffres routage email

Les chiffres du routage email en 2015

Le SNCD publie annuellement les chiffres du routage email de l’année écoulée.
Le syndicat vient donc de rendre public les chiffres 2015.

Les chiffres du routage email en 2015

La méthodologie

Tout d’abord il faut rappeler que ces chiffres sont établis en fonction des déclarations des membres du SNCD, professionnels de l’emailing. Ces derniers communiquent les chiffres de leurs propres entreprises qui sont donc ensuite fusionnés.

Pour l’année 2015, les 20 sociétés prestataires de routage d’emailing tant en prospection qu’en fidélisation ayant participé à l’étude sont :
1000mercis, Cabestan, ContactLab, Dolist.net, Edatis, Ediware, Emailstrategie, Emarsys, Inxmail, Iroquois, Message Business, Mindbaz, Odyssey Messaging, Rapidmail, Sarbacane, Selligent, Sendinblue, SmartFocus, Splio et Teradata.

Ne sont pas prises en compte par exemple les données de Mailjet, de Mailchimp (solution américaine mais bien utilisée en France).

Les chiffres

Le Sncd estime l’activité de l’ensemble des routeurs membres du Sncd pour 2015 à :
– Volume : 129 milliards d’emails routés (-0,77% par rapport à 2014)
– CA : 92 millions d’euros (+2,22% par rapport à 2014)
– Nombre de clients : 22 490 (+4,23% par rapport à 2014)

L’analyse

Donc en résumé moins d’emails ont été envoyé en 2015 par rapport à 2014, mais cela a généré plus de chiffres d’affaires et surtout l’emailing a été pratiqué par plus d’entreprises.

Le SNCD l’explique de cette manière :

L’emailing est un canal de communication arrivé à maturité. Depuis deux ans, l’email est utilisé de manière beaucoup plus ciblée et personnalisée par les annonceurs. Leurs attentes se focalisent sur les résultats déclenchés par leurs messages auprès de leurs destinataires et beaucoup moins sur l’importance du volume routé.

chiffres du routage email

Autre donnée liée, le nombre d’emails commerciaux reçus par jour et par internaute baisse à 7,89 (-4,31% vs 2014).

Le communiqué de presse du SNCD présentant ces données est consultable en ligne sur leur site internet : Le Syndicat national de la communication directe, de la data à la logistique, publie les derniers chiffres de l’étude sur l’activité routage email en France lancée par la Commission E-Marketing.




spamwords newsletter emailing

Spamwords : les mots à éviter dans un emailing

Les Spamwords sont des mots qui présents dans un emailing, peuvent provoquer son filtrage par les logiciels antispam, et donc placer le message non pas dans la boîte de réception mais dans le dossier courrier indésirable.
Il est donc important de les connaitre et d’éviter de les utiliser.
Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont totalement à proscrire mais cumuler et combiner dans un même document, ils auront tout de même tendance à jouer négativement sur la délivrabilité.
Une infographie réalisée par Sarbacane revient sur ces mots.

Spamwords : évitez les mots pièges pour arriver en boîte de réception

En emailing, il existe différents systèmes de filtrages.
Un filtrage sur le contenu, sur les mots utilisés dans le message, existe.

L’infographie donne des exemples de message mais liste surtout les mots-clés ayant une influence négative.

Ces mots sont classés par familles :

les mots à éviter dans le domaine de l’argent

Gratuit, 100% Gratuit, remboursé, cadeau, appel gratuit, pas de frais, inscription gratuite, essai gratuit, gratuitement …
En résumé le mot gratuit et ses déclinaisons sont donc à ne pas utiliser.

les mots à éviter dans le domaine du marketing

Faite vite, urgent, profitez maintenant, offre limitée, dès maintenant, dès aujourd’hui, n’hésitez plus, appelez maintenant, expire

les mots à éviter dans le domaine de la vente

Ventes, soldes, augmentez vos ventes, augmentez votre traffic, cliquez ici, commande, plus de ventes, chiffre d’affaire, acheter, marketing, augmentez.

les mots à éviter dans le domaine des promos

Réduction, rabais, meilleur prix, promotion, offre spéciale, comparer les prix, pour seulement, pas cher, abordable, coût, coupon, 50% …

Voici donc l’infographie avec l’ensemble des mots clés :

Spamwords-les-mots-à-éviter-dans-un-emailing

Source : Blog de Sarbacane




histoire-de-lemail-ray-tomlinson

Histoire de l’email

Une histoire de l’email au lendemain du décès de son créateur.
Ray Tomlinson vient de mourir d’une crise cardiaque ce 5 mars.

Histoire de l’email

Ray Tomlinson est donc le premier à avoir initié l’échange de messages électroniques sur l’Arpanet, l’ancêtre d’Internet et en même temps donné un intérêt nouveau à l’arobase (@).
Au début des années 1970, il a créé une solution de messagerie,divisé en deux programmes : SNDMSG, « send message » pour recevoir du courrier et READMAIL, pour le lire.

Il crée la première adresse électronique : tomlinson@bbn-tenexa
Bbn pour le nom de l’employeur de Tomlinson tenexa indique le système d’exploitation utilisé, ici Tenex)

Mais pourquoi l’arobase dans un email ?

Le signe @ avec sa signification moderne remonte à l’écriture marchande de la Renaissance: outre ses valeurs comme abréviation, il sert couramment à écrire la préposition a (« à »).
Cet usage international, relayé au XVIIIe siècle par la préposition « à », influe enfin sur l’émergence du signe @ en anglais comme abréviation de la préposition équivalente at, pour indiquer le prix unitaire des marchandises (6 eggs @ $1, six oeufs à un dollar, où @ est lu at).
Il est adopté avec le même sens sur les machines à écrire américaines à partir de 1883 puis transposé sur les claviers d’ordinateur.
Présent sur les ordinateurs, il est donc non utilise.
Et en anglais, il se prononce At, ce qui signifie chez.
Ray Tomlinson décide le remettre au gout du jour.

Les grandes étapes de l’histoire de l’email

1976 : 1ère personnalité étatique à envoyer un email (La reine d’Angleterre, Elizabeth II, envoie un courrier électronique depuis les laboratoires du Royal Signals and Radar Establishment (RSRE) de Malvern.)
1985 : Démocratisation de l’usage de l’email dans les institutions
1991 : La navette Atlantis envoie un premier message électronique depuis l’espace.
1996 – 97 : Création Hotmail – Racheté par Microsoft pour 400 millions de dollars
1998 : le terme de spam fait son apparition avec la messagerie.
2005 : Norme SPF d’identification de l’expéditeur afin de lutter contre le spam
2007 : Gmail, créé en 2003, est proposé à tout le monde par Google
2008 : un des premiers usages par le monde politique. Barack Obama utilise une base de 13 millions d’adresses.
2012 : 90 millions d’américains ont accès au mail via un mobile
2014 : 94% des internautes utilisent l’email
2015 : 3,3 milliards de compte emails dans le monde
2016 : 200 milliards de mails expédiés par jour.

En plus de ces dates, je rajouterai :
Fin des années 70 : un employé de la Digital Equipement Corporation envoie le premier emailing à 600 personnes, une invitation à une démonstration technique de la marques. Opération que n’a pas plus à tout le monde et qui du coup peut être également considéré comme le premier spam.
1982 : le protocole SMPT remplace l’UUCP (Unix to Unix copy)
1992 : le premier email comprenant des éléments graphiques est envoyé
1997 : le logiciel Outlook est lancé.

Histoire de l'email

Infographie créée par www.mauricelargeron.com




Ouvertures-d-email

Ouvertures d’email : des tendances en fonction des régions

Envoyer le bon message à la bonne personnes au bon moment est la pratique que nous recherchons à avoir en emailing.
Pour y arriver, il est bon de comprendre les ouvertures d’email.

Une infographie pour comprendre les ouvertures d’email

EmailStratégie, prestataire dans l’emailing, publie une infographie présentant des données sur les principes d’ouverture d’email.

Les taux d’ouverture moyens des grandes villes

Les principales villes de France Paris, Lyon, Lille, ouvrent plutôt leur email le matin alors que des villes comme Rennes Marseille Nice ouvrent plutôt leurs emails en début de soirée

Même sur la région parisienne, il est constaté des différences :
– Pour les parisiens, les ouvertures d’emails se font plutôt le matin
– En Ile de France, les ouvertures sont réparties sur la journée.

Ouvertures d'email heures regions emailing

Pour lire l’article d’Email Stratégie : [NEW] Infographie : vous êtes plutôt lève-tôt ou couche-tard pour la lecture de vos emails ?




bilan emailing 2015 mailjet

Mailjet dresse son bilan de l’emailing 2015

Les solutions d’emailing publient régulièrement des statistiques établissant un bilan de l’emailing en fonction des campagnes effectuées par leurs clients.
Mailjet vient d’éditer une infographie présentant son bilan de l’email 2015.

Bilan de l’emailing 2015 pour Mailjet

Les premiers chiffres sont liés avec l’activité propre de Mailjet. Ce dernier nous informe que sur l’année 2015, son activité a augmenté de 41% en volume total d’email envoyé via sa plateforme.
En parallèle, le nombre de clients payant a sur cette même période augmenté de 22%.
Rappel du fonctionnement de principe de Mailjet : il est possible de tester gratuitement ses différentes fonctions de la plate forme jusqu’à un certains volume d’emails à envoyer.
C’est gratuit jusqu’à 6000 emails par mois à raison de 200 emails envoyés par jour.
Ensuite, le premier plan tarifaire est proposé à 5,49 € ht pour 30 000 emails envoyés.

La journée la plus importante en terme de volume d’envoi fut le 27 novembre. Date correspondante au Black Friday.

Taux d’ouvertures et de clics

Chiffres recherchés et scrutés afin de pouvoir comparer l’efficacité » des ses propres campagnes, les taux d’ouvertures et de clics ont été analysé en fonction des secteurs d’activités des clients de Mailjet.

Taux d’ouvertures :

  1. Association = 24,69%
  2. Services professionnels et supports = 20,71%
  3. Tourisme, voyage, hôtellerie = 20,35%
  4. Marketing et publicité = 15,65%
  5. Grande Distribution = 14,16%

Taux de clics :

  1. Association = 6,53%
  2. Services professionnels et supports = 2,15%
  3. Tourisme, voyage, hôtellerie = 2,98%
  4. Marketing et publicité = 1,23%
  5. Grande Distribution = 2,56%

Ces statistiques divergent également en fonction du pays ou les campagnes emailing sont effectuées.
On constate donc que la France obtient les meilleurs résultats avec un taux d’ouverture à 15,84% et un taux de clics à 2,38% alors qu’à l’autre bout de la liste, l’Allemagne a  un taux d’ouverture à 8,5% et un taux de clics à 1,37%.
bilan de l'emailing Mailjet




Email en France

L’email en France, le chouchou

L’email a été créé en 1971, et depuis cette date, sa mort est régulièrement annoncée.
Remplacé par les réseaux sociaux, déprécié à cause du spam, etc, des raisons de son inefficacité sont régulièrement annoncées.

Et pourtant l’email reste un outils très apprécié et très utilisé par les français.
Tout internaute possède un email, pas forcément un compte sur un réseau social (à relire également notre infographie : Pourquoi faire de l’emailing).

Zebaz Smart Data a réalisé une étude sur l’appréciation de l’email en France.

L’email en France

L’email, le chouchou des français

– 82% des répondants le jugent irremplaçable
– 52% des français plus addict à l’email qu’aux réseaux sociaux
– 18% estiment qu’il est remplaçable par d’autres moyens de communication, tel que le chat ou les réseaux sociaux.

L’email est surtout consulté au bureau

– 72% des répondants le consultent au bureau, 14% au réveil, 8% à la maison, 3% dans les transports

Près de la moitié de la journée de travail est consacrée aux emails

– 64% le consultent plusieurs fois dans la journée.
– 27% le consultent environ 1 fois par heure
– 44% y passent environ 1 heure par jour, 36% plus de 3 heures.

L’email est lu de manière sélective

– Près de la moitié des emails reçus ne sont pas lu car pour 78% des répondants « c’est un email publicitaire sans objet clair » et pour 9% « je ne connais pas l’expéditeur ».

L’email est avant tout un vecteur d’information

– 47% estiment que le principal usage utile de l’email est s’informer.

L’email est toujours principalement lu sur un ordinateur

– L’email est lu à 90% sur un ordinateur, 65% sur un téléphone portable, 10% sur une tablette, 1% sur une montre connecté.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’email et son utilisation en emailing, mon livre « Emailing« , paru aux éditions ENI, est toujours disponible.

Email-en-France-2015




3 nouvelles infographies sur l’emailing

Différents professionnels viennent de publier de nouvelles infographies sur l’emailing.
Nous en présentons ici 3 nouvelles.

3 nouvelles infographies sur l’emailing

Emailing BtoB : les chiffres clés en prospection

L’Agence MD BtoB, propriétaire de la Mégabase BtoB, a analysé ses campagnes de prospection emailing BtoB (190 au total) réalisées entre septembre 2014 et septembre 2015.

Les données à retenir :
– Le volume moyen d’emails envoyés lors d’une campagne BtoB est de 12 800 emails
– Le jeudi est le jour de la semaine le plus sollicité
– Le taux moyen de clics est de 0,90%
– Le taux de réactivité moyen est de 6,5%
– Le taux de délivrabilité moyen est de 90,23%
– Le taux moyen d’ouverture est de 13,30%
– Plus de 50% des campagnes sont envoyés entre 9 et 13 heures.

infographies sur l'emailing

L’email marketing au moment des fêtes de fin d’année

Experain Marketing Service édite une infographie sur l’utilisation de l’email marketing au moment des fêtes de fin d’année. Infographie réalisée à partir d’une étude produite en interne.
Les données à retenir :
– 10% des campagnes emails envoyées sur la période des fêtes étaient dédiées à Noël.
– 50% des campagnes de fêtes sont envoyées après la fin de la 1ere semaine de décembre.
– Le top 3 des mots clés les plus utilisés dans les objets d’email sont : Noël, Cadeau, Offert.
– En France, la performance moyenne des campagnes de fêtes est comparable à celles des autres campagnes sur la période avec un taux d’ouverture de 21,34% et un taux de clics de 2,74%.

infographie-emailing-marketing-fetes-fin-dannee

1 an d’email marketing : les e commerçants en France te l’email

Contact Lab, autre prestataire de l’emailing fait tous les ans le bilan de l’email marketing par les sites e commerçants.
Quelques données à retenir :
– Les 10 sites qui routent le plus :
Groupon – cdiscount – ruedelapaix – fruitrouge – vente-privee.com – privatesportshop.com – brandalley.fr – cafepress.fr – rueducommerce.fr – smartprive.fr
– Ils envoient 12 messages par mois
– Le mercredi et le vendredi sont les jours les plus sollicités
– Un pic d’envoi à 8h01
– Les objets sont composés de 50,5 caractères en moyenne, soit 10 mots.
– Seulement 7,54% des objets contiennent un symbole

infographie sur emailing ecommerce-et-email




l-email marketing en 2015

L’état de l’email marketing en 2015

Nous l’avons régulièrement professé ici, l’email marketing en 2015 reste primordial et obligatoire à utiliser.
Une nouvelle infographie produite à partir d’une étude réalisée par Smart Insights et Get Response.

L’état de l’email marketing en 2015

Cette étude a été effectuée auprès de plus de 1800 professionnels de l’email marketing dans le monde.
Avant de présenter les différents points, il est clairement annoncé dans l’introduction  que l’email marketing reste en 2015,  l’outil marketing le plus apprécié et apportant le plus de résultat.

L’email marketing est le meilleur vecteur de la communication digitale

Pour 64% des répondants, l’email marketing est le meilleur des outils digitaux devant les médias sociaux, le content marketing, le SEO, etc.
Et ceci pour différentes raisons, dans l’ordre :
– l’email marketing génère des leads plus efficacement
– provoque des ventes
– améliore les taux de conversion
– réduit les coûts marketing
– etc..

Du coup, 57,1% des marketeurs ont l’intention d’augmenter leur budget email en 2016.

 

Quel format d’email marketing utilisez-vous ?

 
Par contre, les formats d’utilisation de l’email marketing restent basiques. Les formats Newsletter et Auto répondeurs sont les formats les plus utilisés.
Autre information, les techniques de marketing automation ou de trigger marketing sont peu utilisées.

 

Les pratiques de ciblage utilisées

 
Les répondants avouent utiliser peu ou pas du tout les techniques de ciblage : 42% envoient le même message à tous leurs abonnés.

 

Comment sont évaluées les performances des campagnes emailing

 
Là aussi, tous les moyens et fonctions à disposition ne sont pas utilisés au maximum de leurs possibilités.
74% se contente de suivre les trackings basiques, taux d’ouverture et taux de clics.

 

Comment les professionnels gèrent leurs listes de contact

 
A 53%, les répondants affirment utiliser des outils afin de gérer et d’accroître leur nombre d’abonnés mais à 25%, certains annoncent ne rien faire.

Il est possible de télécharger l’étude : Improve your Email marketing

email marketing en 2015




Baromètre annuel de la délivrabilité secteur

Baromètre annuel de la délivrabilité

Return Path publie tous les ans son étude sur la délivrabilité dans le monde.
Sa dernière production vient de sortir.
Quelques informations à retenir.

 

Baromètre annuel de la délivrabilité

Analyse des taux de placement en boîte de réception en 2015

Texte d’introduction :
« Les annonceurs ont passé des années à développer leur savoir faire dans le domaine de l’email marketing, à affiner leurs stratégies et à optimiser leurs campagnes. Pour la plupart d’entre eux, l’email est aujourd’hui un canal de communication incontournable, souvent à la base de leurs campagnes marketing numériques.
Pourtant, nos recherches montrent qu’il est plus difficile que jamais d’atteindre la boîte de réception. Partout dans le monde, les taux de placement en boîte de réception sont en recul : un email commercial sur cinq n’atteint jamais la boîte de réception … »

A l’échelle mondiale, seuls 79 % des emails commerciaux sont remis en boîte de réception

Baromètre annuel de la délivrabilité dans le monde

Pour la deuxième année consécutive, aucun grand pays européen n’a pu franchir la barre des 90 % de placement en boîte de réception.

En fait, la plupart des pays ont enregistré un taux identique ou inférieur en termes de nombre d’emails atteignant la boîte de réception. La seule exception est l’Italie dont le taux de placement a progressé de 2 % cette année et la classe en tête des pays européens. L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni sont en net recul. En Espagne, le taux de placement en boîte de réception reste inchangé, bien qu’inférieur aux moyennes européenne et mondiale.

Baromètre annuel de la délivrabilité europe

Taux de placement en boîte de réception par secteur d’activité

La plupart des secteurs ont enregistré une stagnation ou un déclin des taux de placement en boîte de réception. Pour les secteurs en progression, l’augmentation est généralement faible. Il existe toutefois des exceptions.

Baromètre annuel de la délivrabilité secteur activite

Pour télécharger l’étude complète sur le site de Return Path : Baromètre annuel de la délivrabilité 2015




le taux de conversion des emails

Le taux de conversion des emails

Qubit a analysé les données de 31 sites marchands appartenant au Top 100 britannique.
Différentes informations en sont déduites dont tout particulièrement sur l’email marketing.

Le taux de conversion des emails

Les meilleurs taux de conversion sont réalisés auprès des visiteurs sollicités par e-mail.
Viennent ensuite les visiteurs ayant cliqué sur un lien sponsorisé (SEM) et ceux provenant des canaux d’affiliation.
Par contre les visiteurs provenant de campagnes display et des réseaux sociaux sont ceux qui génèrent les taux de conversion les plus bas.

L’emailing apporte également aux sites leurs clients les plus fidèles.

Le SEO représente près de la moitié du traffic en ligne, mais ce sont les emails qui attirent les visiteurs à forts potentiels dont le taux de conversion est 50% supérieur à la moyenne.

A relire également, un autre article mettant en avant les mêmes principes : Pourquoi l’emailing reste important

D’autres données issues de cette étude résumées dans cette infographie.

taux de conversion des emails




Email Marketing Attitude BtoB

Email Marketing Attitude BtoB – 4 ème édition de l’étude EMA du SNCD

Dans un billet précédent, nous avons évoqué l’étude du SNCD sur l’Email Marketing Attitude en BtoC.
Pour la 4ème année, le SNCD édite également une étude sur la même question mais en BtoB. Voici donc un résumé des données à retenir.

Email Marketing Attitude BtoB : les chiffres 2015 du SNCD

L’email marketing en BtoB

  • – Un professionnel reçoit en moyenne 46 emails par jour dont 11% d’emails commerciaux
  • – Un email est lu pour 56% des répondants sur un smartphone, ce qui est une légère baisse par rapport à l’année dernière. Plus d’1 email sur 2 est donc reçu par un support mobile, il est obligatoire de composer son message pour répondre à ce principe.
  • – 67% des professionnels sont connectés en continu.
  • – Les horaires de consultation des emails sur la journée se sont étendues sur les horaires hors travail, c’est à dire le matin avant 9heures ou le soir après 19h.
  • – 32% des pros consultent leurs courriers indésirables.

Un professionnel lit un email publicitaire pour principalement s’informer.

 

  • – Un objet pertinent est le premier critère d’importance pour l’ouverture d’un email
  • – Pour les lecteurs, le texte est plus important que l’image

En BtoB, dans 76% des cas, les images dans une emailing ne s’affichent pas automatiquement …
Et dans ce cas, 53% suppriment le message sans le lire
26% lisent le texte sans se soucier des images
21% téléchargent les images.

  • – 35% des répondants professionnels ont déjà cliqué pour aller sur le site internet de l’annonceur, suite à la réception d’un email marketing
  • – Près de 25% déclarent faire une demande concrète via un formulaire (formulaire de contact ou demande de devis) après avoir reçu un email marketing.
  • – les boutons d’incitation au clic sont les meilleurs moyens pour justement transformer un email.
  • – 40% des professionnels ont déjà acheté suite à la réception d’un email.

Pour lire le communique du SNCD

: 4ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoB

Vous pouvez également lire la présentation de la même étude dédiée au Btoc en allant ici : Email Marketing Attitude BtoC : les chiffres 2015 du SNCD

La vidéo de la présentation de l’étude au salon Ecommerce

:

Les slides de la présentation

:

Etude EMA – Email Marketing Attitude BtoB – 2015 from sncdcontact

Une infographie éditée par Dolist à partir de ces données

infographie-dolist-ema-btob-sncd-2015