L'email et l'emailing en 2017

L’email et l’emailing en 2017

Tous les ans, le SNCD publie 2 études sur l’email et l’emailing.
Une sur l’email en BtoB et l’autre donc en BtoC.
Ces données viennent juste d’être rendues publiques, voici ce qu’il faut en retenir.

L’email et l’emailing en 2017 en BtoB

Les différents chiffres et informations ne sont pas très différentes de l’année dernière. L’email reste majeur comme outil du digital pour les professionnels.
Utiles au quotidien, il est toujours le support de communication préféré des professionnels, car ils le considèrent moins intrusif, à la différence du retargeting, de la publicité dans les vidéos et des SMS publicitaires.

Les professionnels sondés chiffrent le nombre d’emails reçus par jour à 49 dont 13 emails publicitaires.

L’ordinateur reste malgré tout fidèle à l’ordinateur pour lire les emails même si la lecture sur smartphone progresse significativement. Il est obligatoire de penser Responsiv Design si on veut optimiser ses campagnes emails.
En fonction des plages horaires, le support de lecture n’est pas le même. Donc là encore une fois, bien connaitre les habitudes de nos lecteurs nous aident à mieux travailler notre support et notre contenu.

Un professionnel ouvre un email pour avant tout s’informer. La newsletter avec un contenu informatif est lue et ouverte. La deuxième raison consiste à faire de la veille concurrentielle, de surveiller ce que font les concurrents, donc là aussi de s’informer. En BtoB le Content Marketing est aussi à travailler pour sa newsletter.

Ce qui favorise justement la bonne ouverture du message est surtout lié à la connaissance de l’expéditeur et à la confiance que nous lui accordons. Donc les éléments d’identification (nom de l’expéditeur, email de l’expéditeur) doivent être bien pensés et choisis.

Après réception, ouverture et lecture, les abonnés vont avant tout sur le site de l’émetteur, à 61%. Bien loin devant une connexion sur les réseaux qui se fait à 20%.

La conclusion de cette étude est malgré tout un peu toujours la même. Pour réussir sa campagne email et l’emailing en BTOB, il faut
– bien connaitre ses abonnés, avoir une base qualifiée et un message adapté
– personnaliser ses messages pour qu’ils soient pertinents
– choisir le bon moment et la bonne fréquence d’envoi

L’email et l’emailing en 2017 en BtoC

La première information de cette étude nous informe qu’un internaute particulier possède en moyenne 2,2 adresses email.
Ces internautes sont à 81% abonnés à une newsletter, et ils s’abonnent en moyenne à 6,4 newsletters.

Comme en BtOB, la meilleure méthode pour interagir avec les marques restent l’échange d’emails, la newsletter. 76% des répondants affirment acheter en ligne après avoir reçu une newsletter et 75% affirment se rendre en boutique après avoir eu une information dans une newsletter.
Personnellement ces chiffres m’étonnent, non pas que je doute de l’efficacité des newsletters, bien au contraire, mais je trouve ces chiffres très élevés, très haut. Et vous qu’en pensez-vous ?

Les données sur le profil des abonnés en fonction de leurs intérêts aux newsletters est très instructif.
Déjà 35% des abonnés se déclarent enthousiastes au principe de recevoir des newsletters.
Ces personnes ont 38 ans d’âge moyen, ils utilisent à 81% des appareils mobiles, ils passent 4,5 heures par jour sur internet, ils achètent en ligne pour 96% d’entre eux et utilisent également les réseaux sociaux pour 96% d’entre eux.

Ces données principales des 2 études sur l’email et l’emailing sont reprises dans 2 infographies.

l'email et l'emailing en btob

L'email et l'emailing en btoc

Pour accéder à la présentation de ces études par le SNCD




emails de prospection

L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016

En complément de son étude sur l’attitude des particuliers face à l’email marketing, le SNCD publie également une étude sur l’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016.

L’objectif de cette étude est d’identifier et de comprendre le comportement des professionnels face à la réception d’un e-mailing de prospection en BtoB.

Quelques données issues de l’étude

Combien d’emails de prospection recevez-vous chaque jour sur votre messagerie professionnelle ?

On constate une baisse des volumes de messages réceptionnés avec une moyenne de 43 emails dont
10 publicitaires.

Quel est le support de lecture utilisé pour lire ses emails ?

En BtoB, l’ordinateur reste le lecteur privilégié pour consulter et lire ses emails.
La connexion à partir de la tablette tactile baisse sensiblement.

Quel est le moment de la journée pour consulter ses emails pros ?

Ce qui peut paraître être une évidence est confirmé, les heures de la journée de travail c’est-à-dire entre 9h et 19h sont les moments les plus utilisés pour consulter sa messagerie pro en btob sur un ordinateur, alors que les moments en dehors de cette tranche horaire, une lecture sur un support mobile est plus utilisée.

Quelles sont les raisons qui incitent à ouvrir des emails publicitaires reçus en BtoB ?

La raison première reste toujours la même : S’informer. Dans le monde pro, nous lisons un email commercial dans le but d’apprendre quelque chose utile à notre travail.
Une newsletter doit donc proposer des contenus informatifs et pertinents pour intéresser un lectorat professionnel.
Pour donner confiance au lecteur à ouvrir et à lire un email commercial, il est important que l’expéditeur soit bien identifié et connu.
L’objet du message est également un critère très important pour donner envie de lire le contenu total du message.

Que font les pros lors de la réception d’emails de prospection ?

– 55% vont sur le site internet de l’expéditeur
– 23% remplissent un formulaire de contact
– 20% demandent un devis
– 14% vont sur les réseaux sociaux de l’annonceur

et autre donnée
41% des répondants ont déjà acheté un produit ou un service après réception d’un email publicitaire à titre professionnel.

Quelques conseils afin d’optimiser ses campagnes emails de prospection en BtoB

– Prévoir une ligne objet explicite sur le produit et le bénéfice utilisateur ainsi qu’un texte en haut de message pour une compréhension immédiate de l’offre.
– Tester l’objet, le taux de délivrabilité et les heures de diffusion
– Développer des messages et des Créas HTML visant une « délivrabilité » optimum et prévoir un bon équilibre texte / images – Personnaliser l’objet.
– Systématiser les Créas en Responsive design pour les supports multi-devices (et penser à la prévisualisation de l’ensemble des messages)
– Penser à la cohérence visuelle et graphique entre l’email, le formulaire, le site (landing page), les réseaux sociaux.
– S’engager dans une démarche de qualité : le ciblage des campagnes, la gestion des hard bounces et des désinscriptions, le tracking des campagnes
– Respecter la déontologie (obligations légales) et jouer la transparence (l’identité de la Marque)

Lire le Communiqué de presse dans sa globalité : 5ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoB – L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2016

infographie_ema_btob_2016




Email Marketing Attitude BtoC

Retour sur l’étude annuelle EMA – Email Marketing Attitude BtoC

Tous les ans le SNCD dévoile les chiffres de son étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC.

La présentation de l’étude a été faite durant la dernière édition du Paris Retail Week. Vous pouvez visionner ce moment à la fin de cet article.

Email Marketing Attitude BtoC

L’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC, menée pour la dixième année en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email.
Cette étude est menée tous les ans par un membre différent du syndicat SNCD. Cette année, elle a été réalisée par NP6, auprès des abonnés newsletters de partenaires NP6 de renom tels que Canal Plus, L’Express ou Easyvoyage.

L’email reste un outil majeur de prospection et de fidélisation

52 % des répondants placent l’email dans leur top 5 des supports les plus incitatifs à la visite d’un
site web et 33 % à la visite d’un magasin.

L’email est lu à tout moment de la journée

73 % consultent leurs emails dès le réveil, 81 % au coucher, 79 % devant la télévision et 48 % pendant les repas.

L’email est lu avec différents supports

– 68 % des internautes utilisent 3 supports ou plus pour se connecter à Internet.
– 48 % utilisent à la fois l’ordinateur personnel, le smartphone et la tablette.
– 80 % de ceux qui utilisent un ordinateur personnel pour se connecter à internet utilisent également un smartphone.
– 3 % des répondants disposent d’une montre connectée et 79 % d’entre eux l’utilisent
cependant pour consulter leurs emails.
– Un internaute sur deux préférant désormais consulter ses emails sur un support mobile (smartphone, tablette ou montre connectée).

Un internaute possède plusieurs adresses emails

– Les répondants disposent de 2,3 boîtes email personnelles.
– 94 % des répondants consultent leur boîte principale au moins une fois par jour et 59 % font de même avec leur boîte secondaire.
– Les trois principales utilisations de la boîte mail principale sont la gestion de la correspondance personnelle (93 %), les services administratifs (74 %) et les achats ou ventes privées (72 %).

L’email est un levier très important

– 87 % des internautes déclarent acheter suite à la réception d’un email commercial
– 95 % déclarent conserver le mail dans leur boîte de réception s’il suscite leur intérêt
– 82 % se rendent en magasin.

Autres chiffres

– 50 % consultent leur dossier de courrier indésirable
– 72 % considèrent qu’un email envoyé suite à leur navigation sur un site internet est intrusif,
– 34 % ont déjà fait un achat sur un site après s’être désabonné des communications de celui-ci
– 57 % ont déjà utilisé le bouton « ceci est un SPAM ».

Télécharger le communiqué du SNCD.

infographie-etude-ema




Email Marketing Attitude BtoB

Email Marketing Attitude BtoB – 4 ème édition de l’étude EMA du SNCD

Dans un billet précédent, nous avons évoqué l’étude du SNCD sur l’Email Marketing Attitude en BtoC.
Pour la 4ème année, le SNCD édite également une étude sur la même question mais en BtoB. Voici donc un résumé des données à retenir.

Email Marketing Attitude BtoB : les chiffres 2015 du SNCD

L’email marketing en BtoB

  • – Un professionnel reçoit en moyenne 46 emails par jour dont 11% d’emails commerciaux
  • – Un email est lu pour 56% des répondants sur un smartphone, ce qui est une légère baisse par rapport à l’année dernière. Plus d’1 email sur 2 est donc reçu par un support mobile, il est obligatoire de composer son message pour répondre à ce principe.
  • – 67% des professionnels sont connectés en continu.
  • – Les horaires de consultation des emails sur la journée se sont étendues sur les horaires hors travail, c’est à dire le matin avant 9heures ou le soir après 19h.
  • – 32% des pros consultent leurs courriers indésirables.

Un professionnel lit un email publicitaire pour principalement s’informer.

 

  • – Un objet pertinent est le premier critère d’importance pour l’ouverture d’un email
  • – Pour les lecteurs, le texte est plus important que l’image

En BtoB, dans 76% des cas, les images dans une emailing ne s’affichent pas automatiquement …
Et dans ce cas, 53% suppriment le message sans le lire
26% lisent le texte sans se soucier des images
21% téléchargent les images.

  • – 35% des répondants professionnels ont déjà cliqué pour aller sur le site internet de l’annonceur, suite à la réception d’un email marketing
  • – Près de 25% déclarent faire une demande concrète via un formulaire (formulaire de contact ou demande de devis) après avoir reçu un email marketing.
  • – les boutons d’incitation au clic sont les meilleurs moyens pour justement transformer un email.
  • – 40% des professionnels ont déjà acheté suite à la réception d’un email.

Pour lire le communique du SNCD

: 4ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoB

Vous pouvez également lire la présentation de la même étude dédiée au Btoc en allant ici : Email Marketing Attitude BtoC : les chiffres 2015 du SNCD

La vidéo de la présentation de l’étude au salon Ecommerce

:

Les slides de la présentation

:

Etude EMA – Email Marketing Attitude BtoB – 2015 from sncdcontact

Une infographie éditée par Dolist à partir de ces données

infographie-dolist-ema-btob-sncd-2015




Email Marketing Attitude BtoC : les chiffres 2015 du SNCD

Le Syndicat Nationale de la Communication Directe publie pour la 9ème fois pour le BtoC, 4ème fois pour le Btob, les résultats d’une étude sur la perception de l’email marketing.

Qui consulte les emails, quand, comment , à quel moment, sur quel support, etc sont donc les réponses présentes dans ces études.
Ces études complètes sont réservées aux membres du SNCD mais voici quelques données issues des communiqués et des présentations faites pendant le salon Ecommerce.

Email Marketing Attitude : les chiffres 2015 du SNCD

L’email marketing en Btoc

Le support principal pour lire ses emails reste l’ordinateur

Les répondants ont affirmé continuer à lire leurs mails sur des ordinateurs. Ils les lisent également de plus en plus sur smartphones mais n’abandonnent pas l’ordinateur.  Un même email peut être lu sur ordinateur, tablette, smartphone.
L’ordinateur reste le support le plus confortable pour lire un email, la taille de l’écran la navigation plus aisée, le débit sont des facteurs influents pour un ordinateur.

29% utilisent à la fois l’ordinateur personnel, le smartphone et la tablette pour se connecter à internet. 55% de ceux qui utilisent un ordinateur personnel pour se connecter à internet utilisent également un smartphone (vs 47% en 2014).

L’email est conservé

L’email est conservé pour avoir un historique. On pense que l’email est un média chaud, qui fonctionne sur l’instant mais il a été constaté que les emaisl ne sont pas supprimés mais gardés et consultés à nouveau ultérieurement. De fait, la relecture d’un email peut être utilisée afin de paramétrer des relances automatiques.

Un internaute possède 2,1 adresses emails

L’adresse email principal est plutôt associée au domaine hotmail, l’adresse secondaire elle est majoritairement associée à Gmail (en passant Gmail a dans le monde 800 millions d’utilisateurs) . Et rappel, Gmail impose des règles bien particulières pour la lecture en webmail, il faut donc les connaître pour optimiser sa réussite d’envoi et de lecture vers ce domaine.

L’email est lu au moins 1 fois par jour

L’email reste donc un canal incontournable pour toucher rapidement et efficacement un internaute.

L’email reste l’identifiant universel d’un internaute

Un internaute a obligatoirement une adresse email. Lorsqu’un internaute achète sur internet, la première information qui lui est demandée est son adresse email. On n’achète pas sur internet sans adresse email, on ne s’inscrit pas à un réseau social sans adresse email.

Un internaute garde longtemps son adresse email principale

L’adresse email principale sert à la correspondance mais aussi à gérer les obligations administratives et également pour commander.

La pression commerciale par email est forte

Un internaute déclare recevoir par entre 10 25 emails commerciaux par jour. Ce qui est un chiffre important donc comment arriver à se distinguer par rapport à cette masse, pour que notre propre campagne soit lue et activée.

L’email est consulté à tout moment de la journée.

Par contre le support de lecture diffère en fonction des moments de la journée. La tablette est plutôt utilisée en soirée et le week end, par exemple.

Un internaute se désabonnant d’une newsletter de marque, peut continuer à acheter des produits de cette marque

38% des répondants ont affirmé avoir acheté un produit d’une boutique en ligne après s’être désabonné de leurs campagnes emailing.

Le dossier courrier indésirable est peu consulté

65% des répondants ont affirmé ne jamais regardé le dossier courrier indésirable, donc si notre email est classé dans ce dossier, le taux de lecture sera très faible.

Le bouton Ceci est un spam commence a être bien utilisé

32% des internautes ont déclaré avoir déjà appuyé sur le bouton ceci est un spam après avoir reçu un email.

l’email marketing doit représenter 25% du chiffre d’affaires d’une boutique en ligne.

Ci-dessous une infographie reprenant ces informations et également la vidéo de la conférence.
Vous pouvez également lire le communiqué de press du SNCD : Le Sncd annonce la publication de EMA – Email Marketing Attitude.
Email Marketing Attitude

Etude EMA – Email Marketing Attitude BtoC – 2015 from sncdcontact



choisir sa solution emailing

Comment choisir sa solution emailing

Le nombre de solutions emailing présentes sur el marché est très important. Il en existe de diverses. Il est donc devenu aujourd’hui difficile de choisir sa solution emailing la plus adaptée à ses besoins.

Florence Consultant, avec 3 autres experts, ont analysé et expliqué 111 solutions d’emailing.

Comment choisir sa solution emailing

111 solutions de 18 pays, sont analysées sur plus de 350 critères.
L’étude guide est publiée en 3 langues (français, allemand et anglais)

couverture choisir sa solution emailing

18 thèmes sont abordés :
– Généralités :
Caractéristiques générales de la solution
Services professionnels
Tarification
Spécificité client et marché
Documentation et formation
Support client et ouverture internationale
– Paramétrage de l’outils
Gestion de la base de données
– Segmentation
– Tracking
– Gestion de contenu et personnalisation
– Formulaires et landing pages
– Gestion de campagnes
Campagnes automatiques (marketing automation)
Exécution de la campagne
Délivrabilité
Test et optimisation
– Rapports et statistiques
– Ouverture de la solution
Intégration multicanal
Intégrations et API
Il est possible de télécharger des extraits de l’étude :

  • Sommaire de l’étude
  • Présentation des auteurs
  • Exemple du tableau d’analyse des solutions
  • Exemple de fiches détaillées de présentation des solutions

La présentation de l’étude sur le site de florence Consultant : Comment choisir sa solution emailing

Etude internationale sur les solutions d'emailing 2015 from SNCD



emailing btob

Observatoire de l’emailing BtoB

Emailing BtoB

Histoire d’adresse, agence marketing spécialisée en BtoB, vient d’éditer une infographie sur des statitistiques en emailing btob.
Ces données sont établies à partir de campagnes de 110 annonceurs BtoB, via 2 800 campagnes observées, 11 messages par jour.
– 28% des professionnels utilisent un terminal mobile pour lire les emails
– 29% des emails sont envoyés le mardi en 2014 contre 35% en 2010.
– Le mardi et le jeudi restent les jours favoris des annonceurs
– Les campagnes sont envoyées de plus en plus tôt. En 2014, 42% des campagnes sont routées avant 10h contre 24% en 2010.
– Les mots les plus utilisés dans les objets sont : Cadeaux, offres, prix, profiter, dernier, choix, nouveauté, commande
– Les objets ont augmenté en taille, ils sont passés de 49 caractères ne 2013 à 55 caractères en 2014.
– Le poids des messages a également augmenté, passant de 41ko en 2013 à 45ko en 2014

emailing btob




infographie-sur-l-emailing

3 infographies sur l’emailing à voir

Des infographies sur l’emailing

En cette fin d’année, 3 infographies sur l’emailing

1ère infographie sur l’emailing : 10 ingrédients pour réussir son emailing

Cette infographie, réalisée par Sarbacane, vous présente les 10 points à appliquer de base dans vos opérations d’emailing.
1 – Le preheader (voir notre billet consacré à ce sujet)
2 – Le logo
3 – Le contact
4 – L’acrroche
5 – Le Call to action
6 – Le ratio texte-image (voir notre billet dédié à la gestion des images dans un emailing)
7 – La personnalisation
8 – La version mobile
9 – Le lien de désabonnement
10 – L’aperçu de la campagne

tous ces points sont évoqués et détaillés dans l’ouvrage Emailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing aux éditions ENI

2ème infographie sur l’emailing : Etude sur la consultation des emails en France

Florence Consultant a produit une infographie sur l’attitude des internautes français envers leur logiciels de messagerie.
Cette étude porte sur les 7 messageries les plus utilisées en France : Gmail Hotmail et Yahoo pour les américaines, Free, SFR, Orange et La poste pour la France.
Quelques données à retenir
– 75% des emails ouverts sur les messageries françaises le sont sur ordinateur
– En moyenne 14% des ouvertures des messageries françaises se réalisent sur tablette
– En moyenne, 30% des emails lus sur les messageries américaines le sont sur smartphone
– En conclusion :
les utilisateurs français de messagerie américaines utilisent 3 fois plus le smartphone que les utilisateurs de messageries françaises
sur les messageries françaises, l’ordinateur est encore le principal support de lecture.

3ème infographie sur l’emailing : Temps de lecture des emails

Emailstratégie publie une infographie avec des données sur le temps de lecture d’un email.
– 15 secondes est le temps de lecture moyen sur un ordinateur
et ensuite des différences dépendantes du format responsive ou non du message.
25 secondes sur une tablette avec un email responsive contre 18 secondes avec un email non responsive.
27 secondes sur un smartphone avec un email responsive contre 20 secondes avec un email non responsive.

Infographie sur l'Emailing

infographies sur l'emailing

infographies sur l'emailing




Emailing BtoB

Emailing BtoB : Observatoire de l’emailing BtoB au 1er semestre 2014 par Histoire d’Adresses

Histoire d’Adresses, agence marketing spécialisée en BtoB, publie régulièrement des données liées aux opérations emailing qu’ils ont eux même produites.
Cette nouvelle infographie, Observatoire de l’emailing BtoB – 1er semestre 2014, nous informe des dernières statistiques, issues d’un panel de 70 annonceurs btob, via 1 200 campagnes, à raison de 9 campagnes par jour.
Quelques données à retenir :
– Le Mardi représente près d’un tiers des campagnes
– 31% des campagnes sont envoyées le mardi, 25% le jeudi
– 42% des campagnes sont envoyées avant 10H, 32% entre 10 et 12h.
– La longueur des objets a augmenté entre 2013 et 2014, elle est passée de 57 à 62 caractères (un rappel, il est conseillé de ne pas dépasser les 30 caractères)
– Le poids des emails est passé de 40ko à 44ko, entre 2013 et 2014.

Pour en savoir plus, le site d’Histoire d’Adresses
Et à lire, pour des conseils sur les bonnes pratiques de l’emailing btob et btoC : E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

Emailing btob




L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2014

3 ème édition de l’étude EMA – E-mail Marketing Attitude BtoB

L’attitude des professionnels vis-à-vis des emails de prospection en 2014

Le SNCD et son partenaire, pour l’année 2014, Reed Data, ont présenté en exclusivité les résultats de la 3ème édition de l’étude EMA – E-mail Marketing Attitude BtoB – sur l’attitude des internautes à l’égard des emails de prospection reçus dans le cadre de leur activité professionnelle.
Conjointement menée par le Sncd, Reed Data et Vertical-Mail, cette étude analyse uniquement les emails reçus dans un cadre professionnel
Cette étude inédite, portant sur 95 000 professionnels et 1 265 répondants, révèle les indicateurs indispensables pour permettre d’orienter au mieux des campagnes email en BtoB.

Quelques données à retenir :
– Les répondants reçoivent un nombre important d’emails quotidiens, soit 48 en moyenne dont 12 sont des emails publicitaires, avec néanmoins une stabilisation des volumes.
– La consultation de ces mails se fait surtout le matin entre 7h et 9h pour 56% des répondants. Cette évolution comportementale semble être la conséquence de la percée de l’utilisation du Smartphone et de la tablette tactile dans la consultation de la messagerie.
– Pour les emails publicitaires, l’envie de s’informer (56%) reste la motivation première de l’ouverture d’un email publicitaire. Les répondants constatent deux bénéfices majeurs d’un email publicitaire dans le cadre de l’activité professionnelle : la découverte de nouveautés et la réponse à un besoin précis. Par conséquent, plus de 40% des professionnels ont déjà acheté un produit ou un service suite à la réception d’un email publicitaire.
– Trois éléments favorisent l’ouverture des emails publicitaires : la pertinence de l’objet, la connaissance ainsi que la confiance en l’expéditeur. Quant à la personnalisation de l’objet, 4ème item cité, celui-ci impacte plus significativement en 2014 l’ouverture d’un email publicitaire qu’en 2013 (54% contre 52%).
– L’indication de l’appartenance à une organisation professionnelle et/ou de l’obtention d’un label de déontologie est un élément de réassurance fort pour les internautes (69%) dans les mails de prospection pour convertir plus rapidement les leads en futurs clients.
– 77% des internautes n’affichent pas les images, il est donc nécessaire et obligatoire d’offrir une compréhension immédiate des emails sans affichage des visuels
– Seuls 23 % des internautes agissent pour télécharger les images.

Pour lire le communiqué de présentation de la SNCD suivez ce lien




Email marketing

1 an d’email marketing

Infographie : 1 an d’email marketing

Les E-Commerçants en France et l’email

Contactlab est une société italienne ayant des bureaux à à Paris, Madrid, Londres et Munich.
Elle est le leader italien en email marketing, spécialisé dans l’offre de solutions et de services professionnels au moyen d’outils tels que les e-mails, les sms et le marketing direct digital.
Elle est également propriétaire de NewsletterMonitor, plateforme de veille concurrentielle en email marketing innovante.

A partir des données de ces 2 outils, ils ont analysé 40 087 messages envoyés par 211 e-commerçants entre juin 2013 et mai 2014, afin de mieux connaitre leurs habitudes, de la fréquence aux jours et horaires d’envoi, aux mots clés les plus présents.

Quelques données à retenir :
– les 10 ecommerçants qui routent le plus
– 15,8 messages envoyés par mois
– Le mercredi est le jour ou le plus de messages sont envoyés
– Les messages sont envoyés le matin vers 8h
– Avant Noêl est la période la plus chaude en envoi
– En moyenne, les objest sont constitués de 10 mots et de 52 caractères
– Seulement 5% des objets contiennent des symboles
– Les e-commerçants en France mettent l’accent dès l’objet de l’email sur 3 éléments clés : le produit, le timing et le budget

pour en savoir plus, le blog de Newslettermonitor

Les données en vidéo et en infograhies :

emailing-et-ecommerce-en-france-2014




Des conférences sur l’emailing au salon Ecommerce 2014

Retour sur les conférences liées à l’emailing sur la salon Ecommerce 2014.

Le salon Ecommerce s’est déroulé du 23 au 25 septembre 2014.
Des conférences liées à l’emailing ont été données :

Comment créer une véritable expérience email marketing par ContactLab

Face à un consommateur hyper-sollicité, comment faire la différence dans les boites email et entretenir une relation durable avec vos abonnés ? ContactLab présente des recommandations et des cas pratiques pour illustrer comment créer une expérience email marketing riche et engageante pour vos consommateurs.

E-Commerce Paris 2014 – Comment créer une véritable expérience email marketing from ContactLab

Email Marketing : 7 secrets incontournables pour optimiser votre délivrabilité par Sarbacane

L’emailing est un levier qui a fait ses preuves tant sur l’acquisition que la fidélisation client. La délivrabilité est un enjeu majeur face à l’évolution des messageries et solutions antispam qui cherchent toujours davantage à filtrer les messages non désirés. La boîte de réception est donc devenue le « Graal » de l’email marketer qui doit plus que jamais connaître les dernières tendances, astuces, bonnes pratiques et technologies à utiliser pour garantir le ROI des campagnes.

Guillaume Fleureau, auteur du livre « L’emailing efficace » et Directeur Marketing de Sarbacane Software, vous donne les clés pour maximiser vos chances de passer les filtres antispam et faire parvenir vos newsletters et campagnes marketing dans la boîte de réception de vos destinataires.




Email Marketing Attitude : Infographie et Vidéo

Le SNCD annonce la publication de EMA – Email Marketing Attitude : deux études  complètes et exclusives sur les usages et attentes des particuliers (EMA – BtoC) et des professionnels (EMA – BtoB*) par rapport à l’email en 2014.

– 8ème édition de l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC –
Usages et tendances sur la communication personnelle online en 2014

Voir à la fin de l’article la vidéo de présentation de cette étude lors du salon E-Commerce 2014

Lancée par la Commission E-Marketing du Syndicat National de la Communication Directe (SNCD), l’étude EMA – E-mail Marketing Attitude, menée pour la huitième fois en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email. L’étude est issue d’une volonté commune du SNCD, de 1000mercis, Experian Marketing Services, NP6, Contactlab et de Predictys qui chaque année, à tour de rôle, réalisent l’étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC. 1000mercis mène ainsi pour la deuxième fois cette étude en 2014.

« Cette huitième édition de l’étude EMA – E-mail Marketing Attitude – souligne l’importance croissante de l’usage du smartphone et de la tablette chez les internautes. Toutefois, l’ordinateur personnel reste l’appareil préféré (74 % de préférence) dans la consultation des emails reçus des marques.

On assiste à une superposition des appareils utilisés plus qu’à une cannibalisation des appareils mobiles, au détriment de l’ordinateur qui reste utilisé à 95%. Les internautes ont une relation ambivalente avec l’emailing. Ils soulignent l’augmentation des messages reçus et leur manque de pertinence, mais ils déclarent à 48% que l’email est le premier canal de visite d’un site web devant la publicité dans un magazine (34%) et les réseaux sociaux (16%) et apprécient d’abord de recevoir des promotions. Malgré l’explosion du smartphone, l’adresse email constitue un identifiant numérique incontournable de fidélisation et de prospection ». Commente Bruno Florence, Vice-Président délégué du SNCD.

En 2014, les tendances constatées l’an dernier se confirment. On assiste à une démocratisation des supports mobiles pour se connecter. Avec une moyenne de 2,1 devices, les internautes sont connectés en permanence. On constate une augmentation de +37% d’utilisateurs de smartphones et de +50% d’utilisateurs de tablettes par rapport à 2013. Autant de moments privilégiés où les marques peuvent être connectées avec leurs clients ou prospects. En revanche, la pertinence des messages reste un vrai enjeu pour les annonceurs afin de déceler le moment où l’internaute sera le plus réceptif à un message commercial.

Grâce aux équipements et aux développements des usages, les internautes ont acquis une maturité face aux messages commerciaux et notamment à l’emailing. Ils possèdent en moyenne 2,5 adresses email (chiffre en augmentation de 9 points par rapport à 2013), mais les 3 principales utilisations sont la gestion de leur correspondance personnelle (90%), de leurs achats en ligne (à 59%) et la réception de leurs offres commerciales (à 40%).

Les internautes savent de plus en plus faire la différence entre le spam et la publicité. Ils sont 49% à relever leur boîte spam et la confiance acquise dans les marques les pousse à partager les offres reçues avec leurs proches. 44% l’ont déjà fait via email et 25% via les réseaux sociaux entraînant ainsi un vrai phénomène de viralité.

Aujourd’hui, l’emailing reste le 1er support publicitaire générateur de trafic web (parmi 10 propositions) et le 2ème, après le SMS, pour intensifier la création de trafic en magasin.

Autres chiffres clés :

92% d’acheteurs en ligne sont des possesseurs de multi-devices (+10% par rapport au mono-device)
23% ont déjà fait un achat sur un site après s’être désabonnés de ses Newsletters
74% ont déjà reçu un email personnalisé qui fait suite à leur navigation préalable (retargeting)
28% déclarent qu’ils se sont déjà rendus en magasin suite à la réception d’un email

A chaque moment de la journée son support de connexion pour consulter ses emails
– au réveil le smartphone
– en journée l’ordinateur
– le soir la tablette
– et le week-end en multi-devices.

Typologie :
Cette étude nous a permis de déceler 4 types d’internautes en fonction de leur réceptivité aux messages commerciaux et de leur niveau d’équipement :

> Les addicts qui représentent 14% des répondants,
> Les intéressés qui représentent 40% des répondants,
> Les détachés qui représentent 23% des répondants,
> Les réfractaires qui représentent 24% des répondants.

Pour compléter cette étude, une infographie est disponible via le lien http://1mm.fr/ema_enquete et également sur le site du Sncd www.sncd.org.

Méthodologie de l’étude :
Enquête basée sur un questionnaire en ligne réalisé entre le 18 juillet et le 19 août 2014 auprès des membres de la base Email Attitude.
Echantillon de 1 116 répondants après redressement sur des critères sociodémographiques (âge, sexe, CSP) permettant une meilleure représentativité des internautes français.
L’enquête comporte 42 questions autour de 4 thématiques : Les comportements et usages, Les messageries, Les messages commerciaux, Le spam et le désabonnement

Pour télécharger le Communiqué de presse et l’Infographie EMA BtoC en version PDF.

*L’étude EMA BtoB sera présentée à Lille, sur le salon VAD Conext, le mardi 21 octobre 2014 à 13h30.

email marketing attitude




Interview pour le site Itespresso

Interview Emmanuel Robin : 3 étape pour bâtir une stratégie emailing efficace

Le site Internet IT espresso, spécialisé dans l’information IT pour les TPE PME a souhaité m’interroger sur différentes problématiques de l’emailing.

Voici les questions posées :
– Face à l’essor des réseaux sociaux et des terminaux mobiles et nomades, l’e-mailing est-il devenu un canal MD obsolète ?
– En trois concepts-clés, Comment bâtir une stratégie e-mailing efficace pour une PME ?
– Comment faciliter la tâche des PME dans la jungle des prestations e-mailing ?
– Comment expliquez-vous que le spam existe toujours en 2014 ?

Questions subsidiaires : Avez-vous une idée de la proportion de PME en France qui mènent une stratégie e-mailing ? Combien de prestataires e-mailing en France ?

Pour lire mes réponses c’est donc par ici : Interview Emmanuel Robin : 3 étape pour bâtir une stratégie emailing efficace

 




Les performances de l’email marketing en France

Les performances de l’email marketing en France par Experian Marketing Services France

La société Experian Marketing Services nous a habitué à nous livrer tous les semestres les chiffres des performances de l’email marketing en France secteur par secteur.
Elle vient de rendre public des données qui cette fois sont définies sur l’année entière 2013. De plus, pour la première fois, cette dernière livraison nous donne également des résultats pour l’Allemagne et l’Espagne.

Pour accéder à cette étude, allez ici

Les performances de l’email marketing, quelques chiffres issus de cette étude pour la France  :
– Le taux moyen constaté de NPAI est de 6.3%
– Le taux moyen d’ouverture est de 38,49%
– Le taux moyen d’ouvreurs est de 20,45%
– Le taux moyen de clics est de 6,75%
– Le taux moyen de réactivité est de 18,27%
– Le taux moyen de de désabonnement est de 0.15%

Les performances de l’email marketing, quelques chiffres issus de cette étude pour la France dans le btob :
– Le taux moyen constaté de NPAI dans le domaine du btob est de 10%
– Le taux moyen d’ouverture est dans le btob est de 47,81%
– Le taux moyen d’ouvreurs dans le btob est de 19,62%
– Le taux moyen de clics dans le btob est de 3,73%
– Le taux moyen de réactivité dans le btob est de 12,66%
– Le taux moyen de désabonnement dans le btob est de 0.16%

Pour accéder à la totalité des données de cette étude, allez ici




Email marketing : 10 choses que vous ne saviez probablement pas …

L’email marketing, malgré l’annonce régulière de sa mort, reste le support préféré des internautes pour recevoir des offres commerciales.
La société Rafles Média publie une courte étude présentant 10 points importants à retenir sur l’email marketing.

L’email marketing : les points à retenir.

– 1€ dépensé en campagne marketing rapporte en moyenne 40€ en campagne emailing.
– 85% des gens préfèrent donner leur adresse email pour un ebook plutôt que de tweeter.
– 66% des consommateurs ont déjà effectué un achat en ligne suite à un email marketing.
– Les consommateurs qui reçoivent des emails marketing font des commandes 28% plus souvent que ceux qui n’en reçoivent pas.
– Les consommateurs qui reçoivent des emails marketing font des commandes 44% plus grande et dépensent 83% de plus lors de l’achat comparé aux consommateurs qui ne reçoivent pas d’email marketing.
– Les dépenses consacrées à l’email marketing augmentent de 10% d’année en année
– 27% des consommateurs semblent vouloir que leurs entreprises préférées investissent davantage dans l’email marketing
– On compte 3,6 milliards d’adresses email depuis 2013; d’ici 2016 il y en aura 4,3 milliards
– 79% des consommateurs indiquent que le fait de recevoir des promotions par email les a motivés à s’abonner à plus de campagnes d’email marketing
– L’email marketing influence 80% des cyberacheteurs et 71% des acheteurs en magasin à acheter

Email Marketing: 10 choses que vous ne saviez probablement pas… from Raffles Media



Quelques tendances pour l’emailing en 2014

Tendances emailing 2014

Bruno Florence produit une présentation sur la situation de l’emailing et donne quelques impressions sur son devenir.
Quelques points à retenir :
– Contrairement à beaucoup d’annonces, l’email n’est pas mort : 3,6 millars d’utilisateurs dans le monde.
– Tout acheteur sur internet a un email
– 8,4 emails reçus par jour
– Le mantra de l’emailing en 2014 : POMF, la bonne personne, la bonne offre, le bon moment, le bon format
– Le développement des triggers est un enjeu conséquent des programmes relationnels email
– Cerner les meilleurs moments pour communiquer à vos clients / prospects
– Travailler avec les autres formats internet
– Utiliser la recommandation
– Baisse des prix depuis 2 ans
– Conception : Optimiser les balises alt – Usage de visuels humains – l’eye tracking – vidéo dans l’email –
– L’appel au clic
– La landing page
– La révolution mobile
– Une conception de l’email sur mobile à travailler dès le début du projet
– Valoriser le contact téléphonique en mobilité

Quelques tendances autour de l’emailing et du Ecrm en 2014. from Florence consultant



Des pros donnent leur avis sur l’emailing dans mon livre

L’ouvrage Emailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing est disponible aux éditions ENI, à la FNAC et dans les principaux réseaux de distribution.

A la fin de chaque chapitre abordé, 3 questions sont postées à des professionnels.
2 questions identiques pour chacun :
Pouvez vous nous présenter votre structure, ses domaines d’activité et d’intervention ?
&
Quels conseils donneriez vous à quelqu’un qui souhaite faire de l’emailing ?

et une 3ème plus spécifique en fonction du chapitre abordé.
Voici la liste :

– Chapitre 1 : Histoire et état des lieux de l’emailing

question posée à Didier Farge, président du SNCD : Quelle est ma situation actuelle du marché de l’emailing ?

– Chapitre 2 : Stratégies marketing

question posée à Simon Decobert, fondateur dirigeant de l’agence Conexys : quel est l’intérêt d’une campagne emailing ?

– Chapitre 3 : la base de contacts

question posée à Régis Bacher, directeur associé de l’agence email marketing Clic et Site : Quel est l’avenir de la location de fichier ?

– Chapitre 4 : Le message

question posée à Vincent Coudeyre, graphiste D-Graph : quels sont les points primordiaux lors de la création d’un message destiné à une campagne d’emailing ?

– Chapitre 5 : L’envoi

question posée à Didier Colombani, directeur régional de Return Path : comment s’assurer une délivrabilité optimale ?

– Chapitre 6 : Les résultats

question posée à Magalie Lasfargues, consultante en marketing digital et relationnel, Experian Marketing Services France : Quels sont les critères prépondérants pour la réussite d’une campagne e-mail ?

– Chapitre 7 : Tendances et évolutions de l’emailing

question posée à Bruno Florence, fondateur de Florence Consultant : comment voyez vous l’avenir de l’emailing ?




Mon livre Emailing – Fidélisation, Acquisition, Réussir ses campagnes marketing

Ce livre « Emailing – Fidélisation, Acquisition, Réussir ses campagnes marketing » par Emmanuel Robin, identifie et explique tous les points indispensables à connaître lorsque nous souhaitons mettre en place des opérations d’emailing :

– L’état du marché actuel
(les principales dates, la perception du public, la législation, le spam …)
– La bonne stratégie à mettre en place
(pourquoi faire de l’emailing, les objectifs stratégiques …)
– Les différents moyens légaux de collecte d’abonnés
(les différents moyens de collectes, quelles informatiosn collectées, les mises à jour …)
– La manière de concevoir des messages remplissant les trois missions fondamentales : être lus correctement par tous les supports de lecture passer à travers les filtres anti-spam, convaincre votre destinataire de passer à l’action
– Savoir choisir ses différents outils techniques
(choisir sa solution, la délivrabilité, les tarifs, savoir choisir le bon moment de l’envoi…)
– Comprendre les différents résultats, positifs et négatifs
(taux de NPAI, taux d’ouverture, taux de clics, taux de réactivité …)
– Anticiper les évolutions futures.
(le content marketing, le multicanal, le ciblage, le smartphone …)

Différents professionnels donnent leur avis en répondant à 3 questions à la fin de chaque chapitre du livre emailing Fidélisation, Acquisition, Réussir ses campagnes marketing.

Pour en savoir plus : www.editions-eni.fr/emailing

L’infographie ci-dessous vous détaille ses chapitres :

Présentation du livre emailing aux editions ENI

Présentation du livre sur l emailing aux editions ENI




Participez au baromètre 2014 « Pratiques & Tendances de l’email marketing »

La société Dolist met en place son enquête annuelle « Tendances de l’email marketing », sur les pratiques et stratégies email marketing des professionnels français.

Organisée cette année en partenariat avec Nomination (service d’information sur les décideurs), Sphinx Institute (expert des enquêtes en ligne) et l’Adetem (Association Nationale des Professionnels du Marketing), cette étude a pour objectif la réalisation d’un baromètre actualisé avec l’évolution des pratiques et stratégies e-mail marketing des professionnels français depuis 5 ans.

L’année dernière, plus de 400 professionnels français, issus de tous secteurs d’activité et de toutes tailles d’organisations, ont participé à la réalisation de ce baromètre. Et maintenant, pourquoi pas vous ?

Répondez en 10 minutes et obtenez le baromètre 2014 de l’e-mail marketing en France.

Pour en savoir plus, allez ici




Le mardi est le jour de la semaine le plus prisé des campagnes emailing BtoB

Histoires d’Adresses publie des données issues de son observatoire de l’emailing BtoB :
– En 2013, les terminaux mobiles représentent 24% des emails lus
– Le Mardi est le jour de la semaine le plus prisé avec 31% des campagnes BtoB
– 79% des campagnes sont routés le matin et 45% avant 10 heures

emailing btob

emailing btob




Tables des matières du livre : Emailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

Table des matières de mon livre à paraître le 12 février 2014 aux éditions ENI
Emailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing
Histoire et état des lieux
Stratégies marketing
La base de contacts
Le message
L’envoi
Les résultats
Tendances et évolutions
Annexes

Histoire et état des lieux
A. Un peu d’histoire 11
1. Le marketing direct 11
2. L’e-mail 13
3. L’emailing 14
a. Les premières années 14
b. La quantité aux dépens de la qualité 15
c. L’âge de raison 16
d. Définition 16
B. État du marché 17
1. Internet 17
2. L’e-mail 20
3. L’emailing 21
C. La législation de l’e-mailing 22
1. BtoC 23
2. BtoB 23
3. Les règles communes 24
4. Déclarer son fichier à la CNIL 24
5. Les différents codes de déontologie et chartes 25
D. Le spam 25
E. La perception du public 27
F. E-mail versus réseaux sociaux 28
G. E-mail versus SMS 29
H. E-mail versus messageries instantanées 30
I. L’e-mail et le CRM 31
J. L’e-mail et le smartphone 31
K. Les acteurs de l’e-mailing 34
1. Les associations 34
2. Les FAI – fournisseurs d’accès à Internet 35
3. Les webmails – messagerie en ligne 35
4. Les ESP – les solutions d’envoi d’e-mailing 36
5. Les gestionnaires de bases de données 36
6. Les agences conseil 36
L. Pour en savoir plus : 37
M. Les points essentiels à retenir 37
N. Trois questions à un professionnel : Didier Farge, président du SNCD 39

Stratégies marketing
A. Pourquoi faire de l’e-mailing ? 43
1. Les avantages 43
a. Le potentiel de contact 43
b. La stabilité des adresses e-mail 43
c. Le canal préféré des internautes pour recevoir des informations 44
d. Une mise en place rapide 44
e. Des résultats instantanés 44
f. La mesure des retours 45
g. Le ciblage 45
h. La personnalisation 45
i. La réactivité 45
j. L’interactivité 45
k. Le coût 46
l. La viralité 46
m. La mobilité 46
n. L’automatisation 46
2. Les inconvénients 47
a. La diversité des supports de lecture 47
b. Le spam 47
B. Les objectifs stratégiques 47
1. La conquête 48
a. Le multicanal 49
b. L’organisation dans le temps 49
c. La base de contacts 49
d. L’objet 49
e. Le message 49
f. La « carotte » 50
g. Le formulaire 50
2. La fidélisation 50
a. Le ciblage 51
b. Le contenu – le « content marketing » 51
c. Des typologies de campagnes 51
d. Le trigger e-mail 60
e. Le cross-canal 65
C. Pour en savoir plus 65
D. Les points essentiels à retenir 65
E. Trois questions à un professionnel : Simon Decobert, fondateur dirigeant de l’agence
Conexsys 66

La base de contacts
A. Introduction 71
B. Un petit rappel législatif 71
C. Les différents moyens de collecte 72
1. Abonnement en ligne – collecte organique 73
a. Abonnement newsletter 73
b. Téléchargement de livres blancs 79
c. Enquête en ligne 79
2. Les fichiers internes existants 79
a. Fichiers clients 79
b. Fichiers prospects 80
c. Cartes de visite 80
3. Les jeux concours 80
a. Profil des joueurs 81
b. Type de jeux 81
c. Dotation 81
d. Le règlement 81
e. Le support 82
f. La promotion 82
g. Le respect de l’opt-in 83
4. La coregistration 84
a. Le support 84
b. Les différents types 84
c. Les tarifs 85
d. Comment mettre en place efficacement une opération de coregistration ? 85
e. Des exemples 85
5. L’affiliation ou e-mail à la performance 86
a. Comment ça marche ? 87
b. Différents types d’affiliés 87
c. Les différents modes de rémunération 88
d. Les e-maileurs 88
6. Le marketing viral 89
a. Transmettre à un ami 89
b. Les réseaux sociaux 90
c. La vidéo 91
d. Le QR code 91
7. La location d’adresses e-mail – le plan fichier 92
a. Comment trouver son fichier ? 92
b. L’accès aux données du fichier 94
c. Quel prix pour une location de fichiers ? 95
d. Des particularités techniques 96
8. L’achat d’e-mails 97
a. Pratique légale ? 97
b. Des risques techniques 97
c. Des riques en termes d’image 98
9. L’e-mail appending 98
10. Le Crowdsourcing 99
11. L’e-mail retargeting 99
D. Quelles informations pouvons-nous et devons-nous collecter ? 100
1. Les données personnelles 100
2. Les données générées automatiquement 102
3. Les données comportementales 103
4. Quelle taille ? 103
E. La mise à jour 104
F. Pour en savoir plus 104
G. Les points essentiels à retenir 105
H. Trois questions à un professionnel : Régis Bacher, directeur associé de l’agence e-mail
marketing Clic et Site 105

Le message
A. Introduction 109
1. Quel format technique ? 109
2. Passer à travers les logiciels anti-spam 112
3. Être lu correctement par tous les supports de lecture 112
4. Susciter l’intérêt et l’action 113
B. Les éléments d’identification du message 113
1. Le nom de l’expéditeur 113
2. L’e-mail expéditeur 115
3. L’e-mail de réponse 115
4. L’objet 116
a. La longueur de l’objet 116
b. La personnalisation 117
c. Le texte 117
d. Les caractères spéciaux 119
C. La structure 120
1. L’organisation des blocs d’informations 120
a. La newsletter 120
b. Le message de prospection 121
2. Les éléments de base 122
a. La taille du message 122
b. L’organisation des blocs d’informations 122
c. Le fond 123
d. Les polices 124
e. Le vocabulaire 125
f. La gestion des couleurs 125
g. Les images 127
h. La vidéo 134
i. Les formulaires de collecte de données 134
j. Les pièces jointes 135
3. Les éléments fonctionnels 135
a. Le pre-header 135
b. La personnalisation 136
c. Le Meca 137
d. La page miroir 137
e. Les call to action 138
f. La landing page 141
g. Les liens vers les réseaux sociaux 142
h. Le lien de transfert à un ami 143
i. Le désabonnement 143
D. La codification HTML 145
1. HTML, XHTML, CSS ? 145
2. Quel logiciel utiliser ? 146
3. Quel encodage utiliser ? 149
4. Les balises inutiles 150
5. La structure 150
6. Comment utiliser les CSS 151
7. Le message pour smartphone 152
a. Un message dédié smartphone 153
b. Un message adapté en largeur 154
c. Le responsive design 155
E. Des outils pour nous aider 155
1. Un outil pour avoir notre texte brut à partir du HTML 155
2. Les outils de prévisualisation 156
3. Les outils spamcheck 156
4. Des plates-formes de templates – des marketplaces 156
5. Les tests 157
6. Les outils de veille 157
F. Pour en savoir plus 158
G. Les points essentiels à retenir 158
H. Trois questions à un professionnel : Vincent Coudeyre, graphiste, D-Graph 160

L’envoi
A. Introduction 165
B. Bien choisir sa solution d’envoi 165
1. Quel modèle technique ? 165
a. Le full service 166
b. Un logiciel à installer 166
c. Les solutions associées à un CMS 167
d. Les web-applications – le mode SaaS 167
e. La marque blanche 168
2. Des typologies de solutions 168
3. Quelles fonctionnalités doivent-elles avoir ? 169
a. La gestion de la base de contacts 169
b. La gestion du message 171
c. L’envoi 172
d. Les statistiques 172
e. La synchronisation avec Google Analytics 173
C. La délivrabilité 173
1. Qu’est-ce que la délivrabilité ? 175
2. Respect du protocole SMTP 176
3. Les différentes normes d’authentification 176
4. Le blacklistage d’IP ou de serveurs 178
5. Les liens de tracking 178
6. Les spamtrap ou honeypot – les adresses pièges 179
7. Le greylisting 179
8. Les logiciels anti-spam 180
9. Les boucles de rétroaction (ou Feedback Loop) 181
10. La réactivité de nos abonnés 181
11. Étude de cas : Gmail 182
D. Les tarifs 182
E. Bien choisir le moment de son envoi 183
1. Le jour d’envoi 184
2. L’heure d’envoi 184
F. Bien déterminer sa fréquence d’envoi 185
G. Conclusion : tester 186
H. Les points essentiels à retenir 186
I. Trois questions à un professionnel : Didier Colombani, directeur régional de Return Path 187
J. Tableau des différentes solutions 189
Les résultats
A. Introduction 195
B. Les résultats négatifs 195
1. Les e-mails non aboutis, les NPAI, les bounces 195
a. Comment savoir qu’une adresse e-mail est fausse ? 196
b. Les softbounces 197
c. Les hardbounces 197
2. Le taux de désabonnement 198
3. Le taux de plainte 199
4. Le blacklistage 199
5. Les inactifs 200
C. Les résultats positifs 202
1. Le taux d’aboutis 202
2. Le taux d’ouverture 202
3. Le taux de clics 207
4. Le taux de cliqueurs 207
5. Le taux de réactivité 207
6. Le taux de conversion 208
7. Le ROI 208
8. Récapitulatif 209
D. Des chiffres 209
E. Pour en savoir plus 214
F. Les points essentiels à retenir 214
G. Trois questions à un professionnel : Magalie Lasfargues – consultante en marketing digital et relationnel, Experian Marketing Services France 215

Tendances et évolutions
A. Introduction 219
B. Et demain ? 219
1. La pertinence du contenu – le content marketing 219
2. L’e-mail, le point de départ de la viralité 220
3. Le multicanal 220
4. Le ciblage 220
5. L’automatisation 220
6. L’e-mail et le smartphone 221
C. Trois questions à un professionnel : Bruno Florence, fondateur de Florence Consultant 221

Annexes
Conclusion 225
Bibliographie 227
Index 229




E-mailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

Mon livre E-mailing – Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing est annoncé sur le site de l’éditeur

L’e-mail est aujourd’hui un outil de communication sur le web incontournable. Malgré la concurrence des nouveaux médias, comme les réseaux sociaux, une image altérée en raison du spam, certains risques comme le phishing et le pouvoir de décision maîtrisé et revendiqué par les utilisateurs d’internet, l’e-mail reste le support préféré des internautes pour recevoir des informations commerciales.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour en savoir plus :

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

E-mailing
Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

En huit chapitres, vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour vous lancer dans des campagnes de e-mailing :
– l’état du marché actuel,
– la bonne stratégie à mettre en place,
– les différents moyens légaux de collecte d’abonnés,
– la manière de concevoir des messages remplissant les trois missions
fondamentales : être lu correctement par tous les supports de lecture, passer à travers les filtres anti-spam, convaincre votre destinataire de passer à l’action,
– savoir choisir ses différents outils techniques,
– comprendre les différents résultats, positifs et négatifs,
– anticiper les évolutions futures

 




Mon livre sur l’emailing

Les éditions ENI m’ont sollicité afin d’écrire un ouvrage sur l’email marketing :
E-mailing – Fidélisation, Acquisition : réussir ses campagnes marketing

L’ouvrage sortira en février 2014 dans la collection Web et E-marketing.

Présentation de l’ouvrage : E-mailing – Fidélisation, Acquisition : réussir ses campagnes marketing

L’e-mail est aujourd’hui un outil de communication sur le web incontournable. Malgré la concurrence des nouveaux médias, comme les réseaux sociaux, une image altérée en raison du spam, certains risques comme le phishing et le pouvoir de décision maîtrisé et revendiqué par les utilisateurs d’internet, l’e-mail reste le support préféré des internautes pour recevoir des informations commerciales.
La démocratisation du smartphone, des tablettes et la possibilité de lire ses messages à tout moment ont redynamisé son impact et son potentiel.
Pour un site e-commerce, les campagnes d’e-mailing sont obligatoires afin de valoriser les produits; pour toute autre activité, elles sont indispensables.
Que ce soit comme outil de fidélisation (newsletter, e-mail transactionnel…) ou comme outil de conquête, la création d’e-mails et toute la stratégie marketing autour de l’e-mailing doivent se faire avec beaucoup de rigueur.
Ce livre s’adresse aux directeurs marketing, responsables communication, webdesigners et à tous professionnels souhaitant communiquer sur Internet.
En huit chapitres, vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour vous lancer dans des campagnes de e-mailing :
– l’état du marché actuel,
– la bonne stratégie à mettre en place,
– les différents moyens légaux de collecte d’abonnés,
– la manière de concevoir des messages remplissant les trois missions
fondamentales : être lu correctement par tous les supports de lecture, passer à travers les filtres anti-spam, convaincre votre destinataire de passer à l’action,
– savoir choisir ses différents outils techniques,
– comprendre les différents résultats, positifs et négatifs,
– anticiper les évolutions futures